Navigation : stratégie

Au tournant des années 2000, la série Stronghold a comblé bien des amateurs, avec son savant mélange de gestion économique et de stratégie militaire. Les gens de chez FireFly Studios ont tenté, avec Stronghold: Warlords, de reproduire cette magie, mais en transposant le cadre du titre à l’est. Finis les chevaliers, voici les seigneurs de guerre asiatiques.

L’avenir des jeux de société n’est pas toujours assuré sur une plateforme électronique. Si l’on perd, déjà, ce sentiment de collégialité, cette occasion de se rapprocher, potentiellement en prenant un verre, la transposition des jeux de société vers les jeux vidéo, que ce soit sur tablette, sur téléphone, ou sur ordinateur portatif ou de bureau, comporte son lot de risques. Fort heureusement, l’un des jeux les plus intéressants et exigeants des dernières années, Twilight Struggle, réussit à tirer relativement bien son épingle du jeu en ce sens.

L’univers d’Alice au Pays des Merveilles n’a jamais vraiment cessé d’impressionner et d’intriguer, que ce soit sous forme de livre, de film, ou encore de jeu – vidéo, ou, dans le cas qui nous intéresse, de jeu de société. Directement inspiré de l’oeuvre de Lewis Carroll, Tea For 2, distribué au Québec par Asmodée Canada, tente de combiner jeu de stratégie et jeu pouvant se terminer en une quinzaine de minutes. Le tout avec des résultats incertains, hélas.

Conçu par l’un des créateurs de Halo, Disintegration aurait pu être un bon jeu de tir ou un bon RTS, mais en essayant d’être les deux à la fois, il n’est malheureusement ni l’un, ni l’autre.

Qu’obtient-on lorsque l’on mélange gestion, stratégie, tactique et ambiance médiévale? Quelque chose comme Rising Lords, un titre actuellement en développement du côté d’Argon Wood et offert en accès anticipé sur la plateforme Steam. Aux commandes de ce qui est d’abord un village, le joueur devra ruser et compter en partie sur la chance pour espérer triompher de ses adversaires qui, eux, ne lui feront certainement pas de quartier.

Cessons, un moment, de parler de la destruction inévitable de la race humaine, une destruction que l’on espère longue, bien entendu, et transportons-nous plutôt dans l’univers d’AI War 2, un jeu de stratégie en temps réel développé par Arcen Games et sorti en octobre dernier, où cette disparition a déjà eu lieu. 

La Deuxième Guerre mondiale a beau avoir débuté le 1er septembre 1939, lorsque l’Allemagne nazie a envahi la Pologne, cela faisait déjà plusieurs années qu’Hitler et ses sinistres sbires faisaient régner un climat de terreur à Berlin et ailleurs sur le territoire national. Through the Darkest of Times, développé par Paintbucket Games, fait vivre l’horreur de la banalisation de l’extrémisme politique et idéologique.

Ils ont beau aller complètement à l’encontre de la physique, difficile de ne pas afficher un grand sourire lorsque l’on dévale une pente douce aux commandes d’un gigantesque Mech, un robot de combat, en faisant feu de tous ses canons. Et après une longue pause dans la célèbre franchise, voilà que MechWarrior 5, un jeu particulièrement réussi, débarque sur PC.