Les mathématiques ne sont peut-être pas très utiles dans la nature, mais ce qui intéresse les biologistes, c’est de mieux comprendre comment cette capacité à calculer est venue à nos lointains ancêtres.

Légèrement trop lent – et grindy, bien que ce mot ne soit absolument pas français et qu’il fasse retrousser les oreilles de ce journaliste – pour son propre bien, Swarm Grinder n’en demeure pas moins un divertissement fort sympathique. Un petit jeu pour occuper notre temps libre. Car quoi de mieux, pour nous détendre, que le stress et la violence?