Navigation : Musique

Album bigarré, certainement. Album avec d’excellents titres, aussi. Mais album, en un sens, qui donne un peu l’impression, sans trop gâcher le plaisir, que les gars d’Australie avaient certaines chansons qui traînaient ici et là.

Leather Terror est bigarré, différent, audacieux par moments, un peu ennuyant par d’autres. Il ne fait aucun doute, cependant, que Carpenter Brut essaye de nouvelles choses, explore de nouvelles avenues.

Made in Timeland occupe une place à part dans le panthéon musicale du groupe australien; une oeuvre majeure, mais sortant aussi à un point tel de l’ordinaire qu’elle échappe à la logique traditionnelle.

Musicalement parlant, ce fut une bien belle prestation, très habilement soutenue et accompagnée par Boris Brott et les musiciens de l’OCM.

Si l’orchestre I Musici de Montréal est toujours en mesure d’attirer les foules, le fait d’avoir Stéphane Tétreault comme tête d’affiche, et encore mieux, comme artiste en résidence, ne peut pas nuire.