Browsing: steam

Mal conçu, intéressant par la bande, mais plus ennuyant et frustrant qu’autre chose, Nuke Them All affirme « réinventer le genre » du jeu de stratégie en temps réel. Une bonne occasion de se rappeler que « réinventer » ne veut pas toujours dire « améliorer ».

Ghost of Tsushima n’est pas demeuré exclusif aux consoles de Sony pendant quatre ans sans raison. C’est l’un des meilleurs jeux de sa génération. Le genre qui aide à vendre une console. Ses créateurs ont su puiser çà et là de bonnes idées qui se complètent et qui s’imbriquent dans un tout unique, sculpté avec passion. Le résultat est proche du sans-faute.

Même avec ses quelques accrocs, The Planet Crafter est une réussite. Non pas parce qu’il s’agit du plus beau des titres, ou parce que ses rebondissements scénaristiques sont sans pareil, mais parce que le mélange des différents éléments qui le composent est réalisé de main de maître. Un excellent titre.

Première proposition de Lowbirth Games, This Bed We Made possède quelques aspérités, mais rien qui ne puisse être encore amélioré avec une (ou plusieurs) mise(s) à jour. Et même dans l’état, le jeu est particulièrement solide, en plus de titiller cette fibre un peu chauvine consistant à redécouvrir une ville qui nous tient à coeur, le tout à l’aide d’un studio qui provient de ladite ville. 

Malgré son aspect incomplet – nous venons à peine d’entrer en accès anticipé, après tout –, Death Must Die est un excellent jeu d’action, qui combine des moments d’action frénétique et des visuels particulièrement réussi. Et pour une dizaine de dollars, que demander de mieux?

Prometteur, visuellement superbe, joyeusement violent, ABRISS est un jeu qui se tire hélas dans le pied en gâchant l’expérience utilisateur à l’aide d’une interface obtuse et frustrante. Restons-en à Besiege, bref.