Amertume Apache: le grand retour de Blueberry

0

Orphelin depuis 2012, le célèbre lieutenant Mike Steve Donovan, mieux connu sous le sobriquet de Blueberry, est enfin de retour dans Amertume Apache, une toute nouvelle aventure signée Johann Sfar et Christophe Blain.

Il suffit parfois d’une simple étincelle pour que la situation dégénère, et qu’une population entière se retrouve, bien malgré elle, engouffrée dans un bourbier sans nom. Parlez-en au lieutenant Blueberry. Jusqu’à tout récemment, son plus gros souci consistait à garder secrète sa relation avec Ruth, l’épouse de son supérieur, le colonel Benjamin Tyreen, mais après que trois adolescents, parmi lesquels les enfants du prêcheur R.G. Dahlstrom, aient froidement abattu la femme et la fille d’un Indien nommé Amertume, les Apaches, déterminés à obtenir justice et à mettre la main sur les coupables, multiplient les attaques contre les fermiers des environs. Quand les ouailles du prêcheur décident de chercher refuge à fort Navajo, le conflit menace alors d’embraser la région, et de provoquer une guerre sanglante que seul Blueberry peut stopper.

La couverture de l’album

Pour la toute première fois depuis la naissance du personnage en 1963, ni Jean-Michel Charlier ni Jean Giraud (les deux créateurs originaux, décédés respectivement en 1989 et 2012), ne participent à ce nouveau Blueberry. C’est plutôt Johann Sfar (connu pour Le Chat du Rabbin) et Christophe Blain (qui a travaillé avec Sfar dans le passé sur des titres comme Donjon Potron-Minet ou Socrate le demi-chien) qui reprennent le flambeau, et avec Amertume Apache et son histoire indépendante, où les thèmes sérieux (racisme, sexisme, etc.) côtoient une badinerie digne d’un western spaghetti, les deux scénaristes réussissent le tour de force de tisser un récit qui, tout en respectant à la lettre l’esprit du premier antihéros de la bande dessinée franco-belge, devrait autant plaire aux fidèles de la série qu’à ceux et celles qui ne connaissent absolument rien du lieutenant Mike S. Blueberry.

Une page de l’album

À travers ses dessins dynamiques, qui transmettent très bien l’action et le mouvement, Amertume Apache reprend à son compte l’iconographie typique du western (canyons, cactus, chevaux soulevant des colonnes de poussière derrière leurs sabots, diligences et six-coups), mais Christophe Blain a choisi de ne pas tenter d’imiter le style graphique habituel de Blueberry et d’injecter plutôt sa propre personnalité à la bande dessinée, et bien qu’on reconnaisse du premier coup d’œil le célèbre héros, avec son nez cassé, sa chevelure en bataille et son uniforme de la cavalerie, les illustrations sont beaucoup plus simples et stylisées, et ne possèdent pas le réalisme et le foisonnement visuel qui caractérisaient le travail de Jean Giraud, ce qui pourrait décevoir certains puristes de la série.

Alors qu’on assiste à un retour en force du western dans la bande dessinée, avec des titres comme Undertaker, Wild West ou Perdy, Amertume Apache est un album qui, tout en satisfaisant les fans de longue date, permettra à une nouvelle génération de découvrir le lieutenant Blueberry, un véritable précurseur du genre.

Amertume Apache, une aventure du Lieutenant Blueberry, de Johann Sfar et Christophe Blain (d’après l’œuvre de Jean-Michel Charlier et Jean Giraud). Publié aux éditions Dargaud, 64 pages.


Autres contenus:

Memoria, la science-fiction rétro

Partagez

À propos du journaliste

Patrick Robert

Cinéma, musique, jeux vidéo ou bandes-dessinées, Patrick partage sa passion pour la culture populaire depuis plusieurs années à travers les critiques, les entrevues, ou les textes d’actualité qu’il signe pour de nombreux médias, parmi lesquels le blogue de Ztélé, La Vitrine, Le Coin du DVD, et évidemment, Pieuvre.ca.

Répondre