Auteur Hugo Prévost

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l’enfance. S’il s’intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n’hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l’économie ou encore les loisirs et le tourisme.
Hugo est également membre de l’équipe éditoriale de Pieuvre.ca.

À la une
0

Salut 2017!, une revue de l’année bonne pour les zygomatiques

Ah, 2017! Année fantastique, année terrible, année que l’on souhaite voir rapidement dans le rétroviseur. Les gens de Cabaret politique et bouffonneries l’ont bien compris, et ont concocté Salut 2017!, une revue de fin d’année qui cumule les bons coups… et quelques moments moins réussis.

À la une
1

Bye, le documentaire coup-de-poing

Alexandre Taillefer a perdu son fils, Thomas; l’adolescent s’est enlevé la vie dans le sous-sol familial, apparemment en lien avec des problèmes de cyberdépendance. De ce drame ressort le documentaire Bye, un aperçu poignant du manque de ressources en santé mentale pour une jeune génération largement tournée vers les jeux vidéo et les mondes virtuels.

Rétroctopode
0

Rétroctopode – Star Wars: Empire at War, le jeu qui vieillit (presque) comme un bon vin

À sa sortie, Star Wars: Empire at War avait été salué par la critique, mais pas nécessairement encensé. Nous étions en 2006, et le regretté éditeur LucasArts tentait un mélange assez peu vu pour un jeu de stratégie: combiner combats dans l’espace et affrontement au sol. Le tout assaisonné à la sauce Star Wars, bien sûr. Onze ans plus tard, le titre est toujours là, plus populaire que jamais, grâce à l’enthousiasme un peu fou des amateurs de la saga. 

À la une
1

The Disaster Artist, le monstrueux chef-d’oeuvre de James Franco

James Franco a un petit côté masochiste. Et nous aussi, probablement. Car pourquoi aller voir The Disaster Artist, si ce n’est pour revivre, à moitié mal à l’aise, à moitié morts de rire, la fantastique catastrophe ambulante qu’est The Room, le meilleur pire film de tous les temps?

À la une
1

Enterrer 2017, une tâche plus ardue qu’on le pense

Trump. Les allégations d’inconduite sexuelle. Trump. La Corée du Nord. Trump. La Coalition avenir Québec en avance dans les sondages. Encore Trump. Si la fin de l’année est habituellement propice à la parodie des événements survenus durant les 12 mois précédents, la tâche risque cette fois d’être particulièrement ardue. Qu’à cela ne tienne, Philippe Lemieux et ses collègues de Cabaret politique et bouffoneries sont à l’oeuvre pour pondre un spectacle Salut 2017! pas piqué des vers.

Littérature
0

The Ice Merchant, une aventure taillée dans la glace

L’auteur américain Paul Moor, scientifique et professeur de médecine de formation, a décidé de s’intéresser à l’époque trouble où des cadavres destinés à la dissection et à la production de vaccins étaient transportés illégalement aux États-Unis, avec les risques que cela comportait. Le résultat, un roman intitulé The Ice Merchant, peine toutefois à trouver son erre d’aller.

Théâtre / Cirque
0

Mazal Tov et ses quiproquos dramatiques

Jusqu’où peut-on jouer sur les codes sociaux pour explorer la question du ressentiment et de la colère? Avec sa pièce Mazal Tov, l’auteur et metteur en scène Marc-André Thibault utilise la question de l’insensibilité pour s’intéresser à la haine, une haine tenace et toxique qui détruit tout ce qu’elle touche.

À la une
0

The Punisher, la justice à l’américaine

Frank Castle est en mission. Après avoir effectué une partie de sa vengeance contre ceux qui ont assassiné sa famille dans la deuxième saison de Daredevil, voilà que le Punisher a droit à sa propre série, dont la première saison est disponible sur Netflix depuis la semaine dernière.

1 2 3 52