Navigation : théâtre jean-duceppe

Marc et Claudia se sont aimés. Passionnément, follement. Puis tout s’est arrêté, et la vie a suivi son cours. Mais est-ce bien le cas? Dans L’amour est un dumpling, une pièce de Mathieu Quesnel et Nathalie Doummar, mise en scène par Mathieu Quesnel et jouée chez Duceppe, les deux anciens amants découvriront que le passé est toujours bien présent.

Voilà une vingtaine d’années que La Face cachée de la Lune alterne entre les scènes d’ici et d’ailleurs. Interprétée par Yves Jacques, l’oeuvre de Robert Lepage, qui en signe le texte et la mise en scène, s’installe au Théâtre Jean-Duceppe jusqu’à la mi-mai.

C’est tout un défi de créer et de maintenir un suspense, dans une pièce de théâtre comme dans un récit, quand tout le monde sait comment l’histoire finit. Ce défi a été relevé haut la main par l’équipe qui joue et qui réalise Oslo, à l’affiche en ce moment et jusqu’au 13 octobre, chez Duceppe.

Ils sont trois. Trois frères. Trois princes. Trois cœurs à aimer. Trois cœurs pleins de secrets, de non-dits. Qu’est-ce qui s’est passé dans la courbe du chemin des passes dangereuses?

Depuis le 6 septembre et jusqu’au 14 octobre, le théâtre Jean-Duceppe présente, en collaboration avec Le Trident et LAB87, Quand la pluie s’arrêtera. Il s’agit d’un texte d’Andrew Bovell, traduit et mis en scène par Frédérick Blanchette. Dans la distribution, on retrouve Véronique Côté, Normand d’Amour, David Laurin, Christian Michaud, Alice Pascual, Marco Poulin, Paule Savard, Linda Sorgini et Maxime Robin.

Michel vient de trouver la perle rare: un disque de jazz qu’il recherche depuis plusieurs années vient d’entrer en sa possession. Tout heureux de l’écouter sans plus attendre, le quinquagénaire devra en fait prendre son mal en patience, voire surmonter toute une série d’obstacles pour obtenir enfin Une heure de tranquillité.