Navigation : pop

Un album… Un album que l’on pourrait peut-être décrire comme quelque peu bigarré? Quand les vents, première déclinaison musicale du duo Joli-Bois, débarque sur les tablettes des marchands de disques, et force est d’admettre que si le résultat est fort agréable, la forme force la réflexion.

La formation montréalaise Half Moon Run se produisait mardi à la Maison symphonique pour un concert à guichet – très – fermé dans le cadre des séries OSM Pop. Cette série de concerts reprend le répertoire d’artistes influents du monde de la pop et marie leur répertoire avec une réinterprétation classique de l’orchestre symphonique.

Si personne ne veut imaginer le président américain en maillot, beaucoup aimeraient voir le président français lancer le frisbee à son homologue canadien sacré chef d’État le plus «sexy». L’ex-journaliste du Monde, Sylvain Cypel fait un parallèle entre le président Macron et la culture californienne dans le New York Review of Books du 5 juillet.

Il y a de ces disques qui transportent, qui caressent, qui font voyager dans un cocon éthéré. Le trio Wilsen, en direct de Brooklyn, offre un tel cadeau avec son premier album I Go Missing In My Sleep, qui aboutira vendredi 28 avril dans les bacs des disquaires.

Il n’aura fallu que quelques mesures de la première pièce du disque pour que les émotions déferlent, emportant presque tout sur leur passage. Ce disque, c’est Landing, premier opus de la chanteuse BEYRIES, de son vrai nom Amélie Beyries, femme de 37 ans qui a entre autres tâté des relations publiques avant de se lancer en musique.