Sonia Cordeau et Raphaëlle Lalande nous emmènent dans les bois

0

Un album… Un album que l’on pourrait peut-être décrire comme quelque peu bigarré? Quand les vents, deuxième déclinaison musicale du duo Joli-Bois, débarque sur les tablettes des marchands de disques, et force est d’admettre que si le résultat est fort agréable, la forme force la réflexion.

Connues pour leurs apparitions sur les planches des scènes de théâtre, mais aussi à la télévision, voilà que Raphaëlle Lalande et Sonia Cordeau se tournent maintenant vers la musique avec six pièces délicatement prenantes, six moments de détente aux allures de café siroté durant un après-midi d’hiver, bien au chaud chez soi.

Les amateurs de musique folk légèrement sucrée se retrouveront en terrain connu. On tâte bien des enjeux plus dramatiques, particulièrement dans la chanson Valse, où nos deux musiciennes semblent avoir le coeur lourd, et assènent de virulents fuck you! à un interlocuteur mystère; mais dans l’ensemble, les mélodies et les paroles demeurent sensiblement en surface. Une bonne chose, donc, pour les tenants de ce type de divertissement musical.

Pour les autres, ceux qui espéraient un tantinet plus de profondeur, il est bon de noter qu’il s’agit ici d’un EP – et du deuxième titre des deux artistes. Tout porte donc à croire que mesdames Lalande et Cordeau auront l’occasion d’approfondir leur univers musical dans les années à suivre.


En complément:

Lyre et corne de bouc pour Einar Selvik, de passage à Montréal

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme.

Répondre