Navigation : nasa

En annonçant vendredi, le 16 avril, que la compagnie d’Elon Musk, Space X, était la gagnante de la course à la construction du futur véhicule lunaire, la NASA a laissé dans l’ombre deux questions importantes: pour combien de temps? Et qu’adviendra-t-il de la fusée lunaire?

Les prochaines semaines seront excitantes pour les amateurs d’exploration martienne. Mais Perseverance est aussi la première mission martienne de l’histoire dont l’aboutissement — ramener des fragments de Mars sur Terre — pourrait prendre 11 ans, nécessiter la collaboration de plusieurs pays — et les détails ne sont même pas encore ficelés.

Des astronomes ont découvert en septembre ce qui aurait pu être un de ces astéroïdes qui passent dangereusement près de la Terre… mais qui s’est avéré être un objet perdu depuis 54 ans.

Un groupe d’astronomes de l’Université du Texas à Austin ont découvert qu’une idée de télescope mise au rancart il y a une décennie par la NASA permet de résoudre un problème insoluble pour tous les autres instruments actuels: étudier les premières étoiles créées dans l’univers. Les résultats des travaux seront prochainement publiés dans The Astrophysical Journal.

Le fait que quatre astronautes — trois Américains et un Japonais — soient partis dimanche pour  la station spatiale internationale à bord d’une capsule et d’une fusée construites par une compagnie privée rappelle qu’un lent virage est en cours dans les vols spatiaux habités: un virage vers une place de plus en plus grande occupée par les compagnies.

Mars possédait autrefois des océans, mais est aujourd’hui desséchée, ce qui pousse bien des gens à se demander comment l’eau a bien pu disparaître. Des chercheurs de l’Université de l’Arizona ont découvert d’étonnantes quantités d’eau dans la couche supérieure de l’atmosphère de la planète rouge, où elle est rapidement détruite, ce qui expliquerait une partie de ce mystère martien.

En trois jours, les nouvelles sont passées d’un enthousiaste « la sonde spatiale Osiris-Rex a récolté de la poussière d’astéroïde! » à un inquiétant « elle perd sa poussière dans l’espace ». Ou ce qui arrive quand un contenant est trop petit pour une récolte à 300 millions de kilomètres…

Catherine Neish compte les jours jusqu’à son lancement spatial. Si cette chercheuse spécialisée en géologie planétaire ne se prépare pas à quitter le plancher des vaches, elle joue un rôle essentielle dans le cadre d’une mission interplanétaire – envoyer un drone robotisé sur Titan, la lune de Saturne, pour tenter d’y trouver de la vie. Date du départ: 2027.