Navigation : musée des beaux-arts de montréal

Non classé
0

Nouveau Quatuor à cordes Orford: enfin un concert, et quel concert !

C’est avec émotion, jeudi soir dernier, que Madame Isolde Lagacé, directrice générale de la Salle Bourgie, accueillait les mélomanes enfin de retour dans la très belle salle du Musée de Beaux-Arts de Montréal. Mesures sanitaires obligent, le public était très dispersé, mais il était surtout très attentif.

Arts visuels
0

L’arrivée tant attendue du post-impressionnisme au Musée des Beaux-Arts de Montréal

Il aura fallu attendre plusieurs mois, mais il sera finalement possible de s’émerveiller devant les tableaux de maîtres de la période postimpressionniste dans les galeries du Musée des Beaux-Arts de Montréal (MBAM). Dès le 4 juillet, le public pourra découvrir Paris au temps du postimpressionnisme – Signac et les Indépendants, une exposition qui sera présentée jusqu’au 15 novembre.

Arts visuels
0

Se déconfiner avec des momies

Visiter les momies au Musée des Beaux-Arts de Montréal, dans le cadre de l’exposition Momies égyptiennes – Passé retrouvé, mystères dévoilés, est une belle expérience culturelle pour sortir du confinement.

Arts visuels
0

Le Musée des Beaux-Arts, la pandémie et les momies

Forcé, comme tous les autres musées du Québec, de fermer ses portes en raison de la pandémie de COVID-19, le Musée des Beaux-Arts de Montréal (MBAM) reprend du poil de la bête et a rouvert ses portes depuis le 6 juin, en relançant son exposition Momies égyptiennes: passé retrouvé, mystères dévoilés. Rencontre avec Nathalie Bondil, directrice générale et conservatrice en chef de l’institution de la rue Sherbrooke.

Musique
0

Arion – Ô inspirante nuit!

Le 3 mai dernier, à la Salle Bourgie du Musée des beaux arts de Montréal, l’Orchestre baroque Arion clôturait sa 38e saison montréalaise. Intitulé Musica notturna, le programme incluait des oeuvres créées sur un horizon de plus d’une centaine d’années, de Biber à Mozart, en passant par Vivaldi, Barsanti et Boccherini. Enrico Onofri était le soliste et chef invité. Armé de son violon, il a encore une fois mené à bon port l’orchestre qui commence à bien le connaître, puisque c’est sa quatrième collaboration avec Arion.

À la une
0

Le nu se dévoile à Montréal

Le Musée des beaux-arts de Montréal présente, jusqu’à la fin mai, une exposition particulière: du dessin et des toiles de nu, certes, mais – surtout! – des nus réalisés ici, au fil des courants artistiques, en bravant bien souvent la censure et les idées conservatrices des différentes époques.

À la une
1

Grandeur et splendeur napoléonienne à Montréal

Un peu plus de deux siècles après la disparition officielle du Premier Empire, le Musée des Beaux-Arts de Montréal organise Napoléon – Art et vie de cour au palais impérial, une exposition haute en couleurs permettant de s’intéresser à des aspects souvent moins connus du court règne de l’empereur Bonaparte.

Arts visuels
0

Révolution, le capharnaüm nostalgique

Alors que se poursuivent les célébrations du 375e anniversaire de Montréal, le Musée des Beaux-Arts vise à ramener la métropole à l’époque des grands chambardements sociaux, politiques et culturels de la fin des années 1960 avec Révolution, une exposition présentée jusqu’en octobre. N’oubliez pas votre petit livre rouge et votre fleur au canon!

Arts visuels
0

Exposition – Que la paix soit avec vous

Adel Abdessemed n’est pas étranger à la controverse. Son œuvre Don’t Trust me, qui représentait des carcasses d’animaux abattus à coup de masse, avait été très mal reçue aux États-Unis, au point où le musée exposant, à San Francisco, avait dû annuler l’exposition à la dernière minute suite à la commotion.

Arts visuels
0

Just Kids: fixer la complicité

En parallèle de l’exposition de photographies Focus : Perfection Robert Mapplethorpe, le Festival international de la littérature ( FIL ) a présenté la lecture-spectacle Just Kids à partir de l’essai de la chanteuse Patti Smith, le 1er octobre au Musée de Beaux-arts de Montréal ( MBAM ). Entre les images exposées et les mots lus à deux voix, le spectateur était invité à adhérer à la complicité du duo.