Auteur/autrice : Sophie Jama

Anthropologue, écrivaine, journaliste

Vingt-cinq brèves séquences dansées, exécutées majestueusement et aux chorégraphies superbes, intelligentes, émouvantes, sans faire l’économie d’une pointe d’humour… C’est ce qu’offre Danse Danse pour trois soirs seulement avec le ballet Radicale Vitalité, solos et duos de la compagnie Marie Chouinard. Un spectacle qu’il ne faut surtout pas manquer.

Lire plus

Originaires de Tanger, quatorze artistes (douze hommes et deux femmes) se produisent pour la première fois sur la scène de la Tohu à Montréal. Acrobates, danseurs, musiciens et chanteurs, ils dressent un pont entre arts populaires et traditionnels, et élan vers la modernité du Maroc contemporain.

Lire plus

« Bande de bouffons » : je comprends l’expression de deux manières au moins. La bande des cinq acteurs sur scène fait office de bouffons dans une tradition carnavalesque des déguisés qui remonte à l’antiquité ou davantage. Et nous sommes, nous Québécois et Canadiens, des sortes de bouffons, à savoir des individus dont on peut aisément se moquer, car on ne peut plus risibles et sur bien des aspects…

Lire plus

Un territoire particulier avec les vraies personnes qui y vivent : c’est ce que célèbre Foirée montréalaise, ce rendez-vous annuel donné au théâtre de La Licorne par la compagnie de théâtre Urbi et Orbi à un public qui aime les fêtes d’antan mais ancrées dans le ici et le maintenant. Cette année, pour cette cinquième édition de Foirée montréalaise, c’est l’arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce (CDN-NDG pour les intimes) qui est à l’honneur, un quartier plein de couleurs et de contrastes, rempli de personnes attachantes et d’institutions essentielles, encore présentes ou disparues.

Lire plus

Ce début de mois de décembre est l’occasion d’admirer le talent qu’ont certains artistes de créer – en direct, avec les spectateurs comme témoins – des idées, des dialogues, des attitudes, des situations, des scènes, et jusqu’à un film construit de 30 minutes avec son cadrage particulier, sa musique, ses jeux d’éclairage, ses transitions et bien sûr son histoire. La LNI s’attaque au cinéma, c’est ce à quoi le public du théâtre Outremont peut assister durant quelques soirées, et cela mérite vraiment le détour.

Lire plus

15 ans, ça se fête. Les productions Des pieds et des mains consacrent deux soirées à cet anniversaire au Monument national à Montréal. Pour ce spectacle style cabaret, un maître de cérémonie guide quinze artistes qui se produisent sur scène pour dévoiler au public la spécificité de cette compagnie qui propose du cinéma, du théâtre, de la danse, de la musique et de l’impro…

Lire plus

Les nouvelles technologies doivent-elle être décriées ou ouvrent-elles vers un nouveau monde susceptible de favoriser les rapprochements humains voire une nouvelle forme d’art ? C’est un peu à quoi le spectacle théâtral Jeff Koons présenté au centre Phi est censé nous inviter. Y parvient-il? Au public de le dire.

Lire plus

À quoi ressemblera le monde en 2640? Faut-il s’en inquiéter ? Peut-on être confiant? Aucun de nous ne sera là pour le savoir. C’est pourtant en 2640 que s’achèvera l’interprétation de l’œuvre musicale la plus longue composée à ce jour, celle de John Cage intitulée ASLSP, As Slow aS Possible, « aussi lentement que possible »… Le beau spectacle présenté par la compagnie The other theatre au centre Knox à Montréal est une œuvre multidisciplinaire qui permet de réfléchir à la notion de temps, à l’insignifiance de l’humain et de la planète Terre dans l’univers et à la place de la musique dans l’histoire de l’humanité.

Lire plus

La pièce de Marie Ndiaye, Les Serpents, est sans aucun doute une histoire de famille, mais une famille assez particulière. Un homme avec sa femme et leurs enfants, une ex-femme avec laquelle il a eu un enfant à présent décédé : cela ressemble à une situation possible. Quant à cet homme, il lui a bien fallu une mère pour le mettre au monde. Jusque-là tout est normal.

Lire plus

Au programme de l’OSM pour ce début du mois de novembre, ce sont trois œuvres du milieu du XXe siècle qui ont été sélectionnées, dont une qui met l’alto à l’honneur. Relativement rares sont les compositeurs ayant écrit des concertos pour alto et orchestre. Le Britannique William Walton est de ceux-là. Et c’est à l’incroyable altiste Antoine Tamestit qu’il revient d’en être l’interprète.

Lire plus