Devenir un père expert, avec le Manuel du Dad (presque) parfait

1

Élever des enfants n’est certainement pas une tâche facile, surtout quand on est un père monoparental, mais avec ses nombreux conseils pratiques et sa célébration de la paternité, le Manuel du Dad (presque) parfait constitue le mode d’emploi idéal pour tous les papas ayant le sens de l’humour.

Depuis 2014, la série Dad déride les parents de ce monde en suivant les tribulations quotidiennes d’un comédien au chômage, éternel adolescent et père célibataire, qui essaie, tant bien que mal, d‘élever seul quatre adorables filles d’âge différent, allant du bébé à la jeune adulte (Bébérénice, Roxane, Ondine et Pandora). Fort de l’expérience acquise à travers les quatre albums déjà publiés, le personnage créé par le scénariste et dessinateur Nob délaisse son format habituel et partage maintenant des conseils sur l’éducation des enfants et des tutoriels pour devenir, pas à pas, le meilleur des papas, avec un album hors-série intitulé le Manuel du Dad (presque) parfait.

La couverture de l’album

Au lieu d’un récit traditionnel se dévoilant d’une couverture à l’autre, le Manuel du Dad (presque) parfait propose plutôt une série de vignettes d’une page ou deux chacune, ce qui lui donne l’allure d’un bêtisier portant sur les différentes facettes du parentage. À l’image d’un vrai guide pratique, le livre est divisé en sections (éducation, psychologie, loisirs, langage et communication, etc.), et aborde des sujets comme « Les 10 commandements du Dad (presque) parfait » (« Tes enfants tu protègeras, mais pas trop non plus »), les « Papas modèles » à travers l’histoire (de Ulysse à Dark Vador), et propose des trucs pour guérir n’importe quel bobo, pour décoder les expressions des ados, ou les dissuader d’avoir un téléphone intelligent.

Une page de l’album

À mi-chemin entre Boule et Bill et Family Guy, les personnages arrondis de Nob sont sympathiques, parfois attendrissants, et l’artiste utilise souvent la même technique humoristique à travers l’album, où la légende et l’illustration elle-même sont en léger décalage. Une page portant sur la journée typique de Dad indique à 11h00 du matin une « séance de fitness » par exemple, alors que l’image le montre en train de se débattre avec un aspirateur. Il parodie les Barbapapa ou Homer Simpson en les dessinant dans son propre style, et sous le couvert de l’humour, ses conseils cachent souvent de véritables perles de sagesse (« Ne dites pas : si tu continues comme ça, tu n’arriveras à rien dans la vie, dites plutôt : avec un peu de chance, tu réussiras peut-être à la télé »).

Alors que la culture populaire n’en a souvent que pour la maternité, le Manuel du Dad (presque) parfait rend un très bel hommage à la figure du père. Nul besoin d’avoir des enfants pour apprécier ce petit guide, aussi instructif qu’amusant.

Manuel du Dad (presque) parfait, de Nob. Publié aux éditions Dupuis, 72 pages.


En complément:

Entrer dans la danse, avec La Belle endormie – Acte 1

Partagez

À propos du journaliste

Patrick Robert

Cinéma, musique, jeux vidéo ou bandes-dessinées, Patrick partage sa passion pour la culture populaire depuis plusieurs années à travers les critiques, les entrevues, ou les textes d’actualité qu’il signe pour de nombreux médias, parmi lesquels le blogue de Ztélé, La Vitrine, Le Coin du DVD, et évidemment, Pieuvre.ca.

Un commentaire

  1. Pingback: Critique Manuel du Dad (presque) parfait - Patrick Robert

Répondre