Littérature – La cible manquée

0

Les Éditions du passage faisaient récemment paraître Tout le monde dort, un livre pour enfants, écrit par Iris Amizlev et illustré par Pnina C. Gagnon. Il s’agit d’un format de 20 centimètres par 26, d’une soixantaine de pages et à la couverture rigide.

Tout le monde dort est annoncé comme étant destiné aux enfants de deux à sept ans et avoir pour but d’aider ceux-ci à aller dormir, en leur expliquant que les animaux aussi doivent profiter du sommeil. Je doute beaucoup que cet ouvrage n’atteigne son objectif, ni même sa clientèle cible.

Photo: Éditions du passage

En effet, le texte qu’on y retrouve est beaucoup trop élaboré pour des enfants de moins de quatre ans. Il n’en est pas moins intéressant et bien vulgarisé, mais il intéressera sûrement davantage les enfants qui savent lire : expliquer ce qu’est la pollinisation à des enfants de deux ans a peu de chances de maintenir leur intérêt. Cet intérêt on aurait pu le susciter, par ailleurs, grâce aux illustrations, mais le graphisme aussi s’adresse à des enfants plus vieux, certaines images demandant même un effort d’imagination pour y reconnaître l’animal concerné.

Cet attrayant abécédaire des animaux trouvera sans doute sa place dans la bibliothèque de vos enfants, mais pas dès l’âge de deux ans.


Autres contenus:

Wiki, gif et LSD: le web par ses anecdotes

Partagez

À propos du journaliste

Martin Prévost

Martin Prévost fréquente la scène culturelle montréalaise depuis plus de trente ans. À titre de chroniqueur culturel, il a collaboré au magazine Paraquad durant deux ans et il est un fidèle de Pieuvre.ca depuis ses débuts. Ses intérêts vont du design à la danse contemporaine en passant par les arts du cirque, la musique du monde, la littérature, le théâtre, les arts visuels et le cinéma. Musicien amateur, il consacre la plupart de ses interventions pour Pieuvre.ca à la musique classique, de la musique de chambre à l’opéra.

Répondre