Navigation : windows

Quelque chose de terrible s’est produit dans le monde de We Happy Few, le jeu d’aventure développé par le studio montréalais Compulsion Games. Et malheureusement, cette chose terrible concerne l’univers dystopique d’un Royaume-Uni paranoïaque en 1964, mais aussi le produit lui-même.

Il y a quelque chose de franchement satisfaisant à sentir sa voiture télescoper le véhicule d’un adversaire et d’envoyer celui-ci dans le fossé, après quelques tonneaux. Et pour éviter de transposer cette envie de vitesse et de carambolages autrement qu’avec une manette entre les mains, les développeurs de chez Bugbear lançaient la semaine dernière Wreckfest, une simulation de conduite pas piquée des vers.

Plus vite, toujours plus vite. C’est pied au plancher qu’il faut parcourir l’univers d’Antigraviator, un jeu de course futuriste développé par les gens de chez Cybernetic Walrus et publié par Iceberg Interactive. Pied au plancher, oui, mais aussi sourire aux lèvres… même si l’on a tout à la fois les mains crispées sur la manette pour tenter de retrancher une fraction de seconde et ainsi remporter la partie.

Dans le monde de Volantia, le joueur devra entreprendre une quête en apparence simple: relier entre eux des obélisques permettant au royaume dont il a la charge de survivre, perché dans les nuages. Pourtant, le titre de Tangled Mess Games réserve quelques surprises…

Ce qui causa la perte de notre aventurier, ce ne fut pas la créature mort-vivante qui courait vers lui à toute vitesse, ou encore l’inexorable marche du temps qui, parvenu à la fin de son voyage, condamna notre héros à une mort certaine. Non, ce fut plutôt ce piège, pourtant évité à l’aller, qui se déclencha sous les pieds imprudents de notre héros. Dans City of Brass, les erreurs ne pardonnent jamais, aussi bêtes soient-elles.

Les archéologues et aventuriers en herbe pourront prochainement se mettre un nouvel opus des cavalcades de Lara Croft sous la dent, l’exploratrice britannique reprenant du service dans Shadow of the Tomb Raider, un titre développé par Eidos Montréal qui doit sortir sur PlayStation 4, Xbox One et Steam le 24 septembre prochain.

Pour la toute première fois en plus de trente ans d’existence, la vénérable franchise Ys, une série de JRPG habituellement réservée à la PlayStation, débarque enfin sur la console de Microsoft avec la sortie de Ys Origin.

Envie de foncer à toute allure sur des pentes enneigées, sur des pistes sablonneuses, ou entre des rochers menaçants? Gravel, jeu de course développé et publié par le studio Milestone, tente de se tailler une place au sein du panthéon des jeux du genre.

Juste à temps pour la saison hivernale, Snowfall, le premier contenu téléchargeable pour le jeu Cities: Skylines, apporte de la neige et des conditions climatiques dignes du Québec à son simulateur d’urbanisme.