Navigation : robert lepage

Oeuvre portant sur un spectacle banni avant même d’avoir été présenté sur scène, le documentaire Lepage au Soleil: à l’origine de Kanata (2019) d’Hélène Choquette montre la troupe du Théâtre du Soleil dirigée par Robert Lepage de 2016 à 2018, lors de la création de la pièce de théâtre Kanata sur l’histoire des peuples autochtones du Canada.

Voilà une vingtaine d’années que La Face cachée de la Lune alterne entre les scènes d’ici et d’ailleurs. Interprétée par Yves Jacques, l’oeuvre de Robert Lepage, qui en signe le texte et la mise en scène, s’installe au Théâtre Jean-Duceppe jusqu’à la mi-mai.

À la suite de manifestations, l’annulation de la pièce SLAV par le Festival international de Jazz de Montréal (FIJM) ne relèverait-elle pas d’un racisme inconscient ciblant la génétique particulière du metteur en scène ? À l’âge de 5 ans, Robert Lepage a développé l’alopécie qui se manifeste par la chute des cheveux et des poils, recevant les moqueries cruelles de ses camarades.

Seul sur scène, l’acteur Krister Henriksson incarne le docteur dans la pièce Doktor Glas, une âme romantique et solitaire qui compense une vie de regrets en se dévouant à ses patients. Présentée par le Théâtre dramatique royal de Suède Dramaten, l’adaptation du roman de Hjalmar Söderberg publié en 1905 est mise en scène par le grand dramaturge Peder Bjurman au Théâtre Maisonneuve les 27 et 28 avril dans le cadre de l’événement Printemps nordique.