Navigation : parti républicain

À la une
0

Pour se dépêtrer des scandales, Trump plaide l’unité

Toujours empêtré dans l’affaire Khizr Khan, père d’un soldat musulman tué en Irak en 2004, Donald Trump a enfourché mercredi le thème de l’unité alors que les critiques se multiplient dans le camp républicain pour dénoncer le nouveau dérapage du candidat à la Maison-Blanche.

À la une
0

Le Parti républicain adoube Trump, mais s’interroge sur son identité

L’investiture de Donald Trump comme candidat à l’élection présidentielle du 8 novembre marque un tournant dans l’histoire du Parti républicain, tant la rhétorique incendiaire du milliardaire, ses attaques personnelles à l’encontre de ses pairs ou certaines de ses positions hétérodoxes ont créé des failles béantes au sein du Grand Old Party, rapporte Reuters.

Science
0

Un virus attaque les républicains

Des participants à la convention républicaine de Cleveland ont vomi, et ce n’est pas pour la première raison qui viendrait à l’esprit. Un microbe, un vrai, est à l’œuvre — une de ces choses qui se propagent de façon virale lorsqu’elles disposent d’un environnement favorable.

Maison-Blanche 2016
0

Clinton creuse son avance contre Trump

La candidate démocrate à la présidentielle américaine, Hillary Clinton, a creusé son avance contre son riva républicain, Donald Trump, devançant ce dernier par 13 points de pourcentage dans un sondage Reuters/Ipsos publié mardi, soit une hausse par rapport aux 10 points d’avance en date de la fin de la semaine dernière.

À la une
0

Pour l’unité des démocrates, Sanders appuie finalement Clinton

Le démocrate Bernie Sanders a appuyé son ancienne rivale Hillary Clinton comme candidate à la présidentielle lors d’un grand événement placé sous le signe de l’unité partisane, mardi, en affirmant qu’il était essentiel que les démocrates se rassemblent sous une seule bannière pour vaincre le candidat républicain Donald Trump lors du scrutin du 8 novembre.

À la une
0

Après Orlando, le Congrès refuse d’agir

Le Sénat américain, à majorité républicaine, a rejeté lundi sans surprise un durcissement des lois sur les armes à feu proposé par les démocrates après la mort de 49 personnes à Orlando dans la pire fusillade de l’histoire récente des États-Unis.