Navigation : amour

La chance sourit à Marianne Dansereau. De la chance, vraiment? Et s’il s’agissait plutôt de talent? Après tout, la jeune dramaturge présente ces jours-ci Hamster sur les planches du Théâtre La Licorne – pièce donnée à guichets fermés, qui plus est. Rencontre avec celle qui en a beaucoup à dire.

Le désert, pièce écrite par Olivier Sylvestre, nous plonge dans un univers de poésie où la dépendance se situe au centre de l’oeuvre. Avec une mise en scène intimiste, dans la petite salle du Théâtre Prospero, le comédien et metteur en scène Frédéric Sasseville-Painchaud nous livre un témoignage poignant d’un homme en état de manque faisant face à ses démons.

L’amour au temps de Tinder, l’amour au temps du divorce, l’amour au temps des sentiments sincères… l’amour adopte toujours plus de formes en ce 21e siècle technologique, époque de transformations sociales. Voilà donc Mythomania, pièce performative présentée à La Chapelle sur le thème des émotions avec un grand A.

Pour son premier roman jeunesse, Amélie Panneton nous offre Comme une chaleur de feu de camp. Ce roman, avec son ambiance folk et réchauffante, nous transporte dans le quotidien d’une jeune adolescente confrontée à plusieurs réalités de la vie. Une lecture qui plaira certainement aux jeunes de 14 ans et plus et aussi, à ceux qui ont un faible pour les romances d’été.

C’est avec son tout dernier roman, Maxime, que Sarah-Maude Beauchesne clôt sa populaire trilogie. Entamée en 2014 avec Cœur de slush suivi de Lèche-vitrines, elle décide de mettre fin à un important chapitre de sa vie: celui de l’adolescence.

Il y a quelque chose d’intemporel dans le roman Madame Bovary, de Gustave Flaubert. Cette histoire d’une femme désirant plus que tout échapper à une vie ennuyante de province qui se retrouve, bien malgré elle, dans une existante tout aussi vide de sens que celle qu’elle voulait fuir. Voilà pourquoi l’oeuvre, reprise mercredi sous forme théâtrale sur le Plateau-Mont-Royal, donnait encore l’impression d’être au goût du jour.

Une vingtaine de personnes entassées dans la salle intime du Théâtre Prospero. Deux humains tout ce qu’il y a de plus (a)normal racontent leur rencontre et l’évolution de leur relation. Bienvenue dans l’univers réaliste de Blink.

Une rupture amoureuse fait mal, plus souvent qu’autrement. Surtout quand les enfants du couple doivent apprendre à vivre en fonction de la nouvelle réalité où papa et maman font chambre, ou encore appartement à part.