Navigation : Technologie

À la une
0

Orwell, or how I learned to love Big Brother

It’s been a wild ride: following the very last moments of the fifth and ultimate episode of Orwell, some time is necessary to catch our breath. And for the people at Osmotic, the team behind the game, the experience was thrilling… and exhausting.

Technologie
0

Le Japon veut le superordinateur de l’avenir

Le Japon prévoit construire le superordinateur le plus puissant de la planète afin de donner aux entreprises manufacturières du pays une plateforme destinée à la recherche, afin de les aider à développer et améliorer les voitures sans pilotes, le secteur de la robotique et celui des diagnostics médicaux.

Technologie
0

De centre de cassage des codes nazis à école numérique

C’était autrefois le lieu de travail des décrypteurs britanniques durant la Deuxième Guerre mondiale. Aujourd’hui, plus de 70 ans après le conflit, Bletchley Park se prépare à accueillir le première collège britannique spécialisé en cyberéducation, les premiers étudiants devant arriver en septembre 2018.

À la une
0

Vers trois milliards d’internautes cette année

D’ici la fin de 2016, près de la moitié de la population mondiale utilisera l’internet, alors que les réseaux mobiles se développent et que les prix diminuent, mais ces internautes demeureront largement concentrés dans les pays développés, a fait savoir mardi une agence onusienne.

Jeux vidéo
0

Borderlands 2, un jeu avec des fusils

Il y a quelque chose de fascinant avec le concept reposant sur l’accumulation d’armes et de matériel toujours plus sophistiqué dans les jeux vidéo. Et la série Borderlands – principalement Borderlands 2 -, avec ses bazillion guns, représente à la fois le meilleur et le pire du phénomène.

Technologie
0

Washington s’inquiète du blocage de LinkedIn en Russie

Le gouvernement américain a fait part vendredi de ses inquiétudes par rapport à la décision russe de bloquer l’accès du public au site de réseautage professionnel LinkedIn, affirmant que cela créait un précédent pouvant être employé pour justifier le blocage d’autres sites fonctionnant en Russie.