Navigation : Idées

Il y a une dizaine d’années, deux amis décidait de tenter le coup de l’aventure journalistique en ligne: l’avenir ne semblait plus être aux grands médias, déjà plombés par les frais de production des méthodes traditionnelles, mais au numérique, à cette kyrielle de sites qui se multipliaient un peu partout en promettant une information nouvelle, de nouvelles façons de faire, et, surtout, un terrain de jeu sans bornes. De cette idée un peu folle est né Pieuvre.ca.

Comment s’opposer à la volonté du gouvernement caquiste de mettre un terme à un débat déchirant mêlant opportunisme et sentiment d’appartenance qui dure depuis une dizaine d’années? Pourtant, l’application du projet de loi 21 de même que les multiples réactions pour et contre ne se soucient pas de la souveraineté de l’État, rien à voir avec l’au-delà. 

Au tournant du millénaire, les grands décideurs économiques et politiques ont présenté la mondialisation comme un phénomène naturel, inévitable et irrésistible. Le professeur de sociologie, Alain Bihr remet en question cette nouvelle écriture de l’histoire dans le Monde diplomatique de septembre, alors que le professeur d’histoire, Jackson Lears revisite la contreculture dans le New York Review of Books du 27 septembre.

Pour une campagne publicitaire, l’entreprise Nike prend position contre le racisme en choisissant le joueur de football à l’origine du boycottage de l’hymne américain, Colin Kaepernick. Cet engagement financé par l’exploitation du tiers-monde illustre le poids des entreprises privées sur les gouvernements, dont la campagne électorale actuelle.

À la victoire de Donald Trump, l’expression coite des analystes et des experts devant le décalage entre leurs prédictions et le résultat des élections était mémorable. Que les statistiques ne correspondissent plus au subconscient du peuple ou que les irrégularités faisant l’objet d’enquête aient été ignorées dans l’analyse démontre que la démocratie est en mutation.

À la suite de manifestations, l’annulation de la pièce SLAV par le Festival international de Jazz de Montréal (FIJM) ne relèverait-elle pas d’un racisme inconscient ciblant la génétique particulière du metteur en scène ? À l’âge de 5 ans, Robert Lepage a développé l’alopécie qui se manifeste par la chute des cheveux et des poils, recevant les moqueries cruelles de ses camarades.

À l’exemple de l’égoportrait, les nouvelles technologies semblent avoir franchi un seuil. L’échange avec le robot Sophia au Mexique et l’élection du Mouvement 5 étoiles en Italie sont garant de ce changement de fonction, d’outil à miroir.

À la blague, on dit d’une femme qu’elle est blonde parce qu’elle est belle, mais pas réfléchie. Bien qu’elle soit mignonne sous sa chevelure dorée, la ministre du Patrimoine canadien Mélanie Joly est loyale… et qui sait, un génie qui s’ignore.

Alors que les jérémiades et les gesticulations bouffonnes du président américain Donald Trump sont habituellement propices à force grattage de tête ou sourires en coin devant l’absurdité de la chose, sa plus récente déclaration destinée à la Corée du Nord fait craindre le pire.