Batman – Soul of the Dragon: de Bruce Wayne à Bruce Lee

0

Lorsque l’univers du Chevalier Noir rencontre celui des films d’arts martiaux des années 1970, le résultat est Batman: Soul of the Dragon, un long-métrage d’animation maintenant disponible en 4K, Blu-ray et DVD.

Avant de revêtir son costume de chauve-souris et d’écumer les rues de Gotham pour livrer une lutte sans merci au crime, Bruce Wayne s’est rendu à Nanda Parbat dans le but d’étudier auprès de O-Sensei. En plus d’accueillir des apprentis, le monastère de ce maître des arts martiaux abrite également un lourd secret, sous la forme d’un portail reliant notre monde à une dimension peuplée de créatures infernales. Des années plus tard, lorsqu’une secte nommée le culte du Cobra prend possession des lieux, Bruce et trois anciens élèves du maître, soit Shiva, devenue la reine du crime organisé de Chinatown, Ben Turner, un samuraï afro-américain surnommé le Tigre de Bronze, et Richard Dragon, le disciple le plus doué de O-Sensei, devront unir leurs forces afin de contrecarrer les plans de cette organisation, dont les membres ont l’intention d’utiliser le portail pour invoquer le grand Nâga, un démon se trouvant de l’autre côté, afin que celui-ci déferle sur la Terre et y sème la destruction.

Réunissant les quatre plus grands experts des arts martiaux de l’univers DC, tous créés par le défunt Dennis O’Neil à l’exception du Chevalier Noir, Soul of the Dragon rend un hommage vibrant aux films de kung-fu des années 1970, avec ses chemises aux cols démesurés, ses afros, ses cellulaires aussi massifs qu’une brique, ses guitares passées dans une pédale wah-wah et ses rythmes disco. Le long-métrage d’animation met davantage en vedette Bruce Wayne que son alter-égo, et même dans les scènes d’action, le justicier se bat la plupart du temps à visage découvert, et sans bat-gadgets. En dehors des clichés du genre, dont un maître s’exprimant à coup de phrases sibyllines et des élèves s’entraînant en frappant des roches à mains nues, le scénario incorpore aussi une touche de surnaturel, avec un katana forgé dans l’acier et la magie, des démons, ou un méchant dont les doigts sont des serpents, et Batman ne sera pas confronté ici à un simple vilain, mais bien au Mal lui-même.

Si les personnages dans Soul of the Dragon sont dessinés à l’aide de lignes simples sans beaucoup de relief, les arrière-plans sur lesquels ils évoluent, comme le Wayne Manor, les rues sombres de Gotham ou le monastère de Nanda Parbat, sont beaucoup plus élaborés, et réussis. La violence des batailles est graphiquement plus explicite qu’à l’habitude. On voit le sang couler, les visages tuméfiés par les coups de poing, et des têtes décapitées, ce qui explique sa cote 17 ans et plus. David Giuntoli incarne Batman, et sans posséder une voix aussi rocailleuse que Kevin Conroy, il tire tout de même son épingle du jeu. Mark Dacascos (Double Dragon, John Wick 3) joue Richard Dragon, le héros calqué sur Bruce Lee, Michael Jai White (qui tenait le rôle principal dans Spawn) est Ben Turner, Kelly Hue (China White dans la série Arrow) Lady Shiva, et James Hong, un vétéran ayant participé à des classiques comme Blade Runner ou Big Trouble in Little China, interprète le vieux maître O-Sensei.

Image tirée du film

L’édition ultra-haute définition maintenant disponible inclut Batman: Soul of the Dragon sur disques 4K et Blu-ray, et s’accompagne d’un code pour télécharger une copie numérique. Les studios Warner n’ont vraiment pas lésiné sur le matériel supplémentaire. En plus d’un documentaire d’une trentaine de minutes portant sur les années 1970 et expliquant la popularité des films d’art martiaux à cette époque et d’une revuette de 18 minutes où les producteurs, l’auteur et le réalisateur parlent de leurs influences, on compte des aperçus pour les longs-métrages d’animation Justice Society: World War II, Superman: Red Son et Gotham by Gaslight, ainsi que deux épisodes complets de Batman: The Animated Series qui respectent le thème du programme principal, soit Day of the Samurai et Night of the Ninja.

En plongeant Batman dans un film d’art martial digne des classiques des années 1970, Soul of the Dragon propose une aventure différente et palpitante, qui réjouira autant les fidèles du Chevalier Noir que les nostalgiques de Bruce Lee.

7.5/10

Batman: Soul of the Dragon

Réalisation : Sam Liu

Scénario : Jeremy Adams (d’après les personnages créés par Bob Kane, Bill Finger et Dennis O’Neil)

Avec : David Giuntoli, Mark Dacascos, Kelly Hu, Michael Jai White, James Hong, Jamie Chung et Chris Cox

Durée : 83 minutes

Format : UHD (4K, Blu-ray et copie numérique)

Langue : Anglais, français et espagnol

Abonnez-vous à l’infolettre!


Autres contenus:

Black Bear, les fabulations d’Aubrey Plaza

Partagez

À propos du journaliste

Patrick Robert

Cinéma, musique, jeux vidéo ou bandes-dessinées, Patrick partage sa passion pour la culture populaire depuis plusieurs années à travers les critiques, les entrevues, ou les textes d’actualité qu’il signe pour de nombreux médias, parmi lesquels le blogue de Ztélé, La Vitrine, Le Coin du DVD, et évidemment, Pieuvre.ca.

Répondre