Thor amène sa bande dans votre salon pour s’éclater avant la fin du monde

0

Qui l’aurait cru? Marvel a fourni son opus le plus rafraîchissant à l’aube de la dixième année d’existence du MCU. Effectivement, à l’aide du style unique du cinéaste néo-zélandais Taika Waititi, puisant principalement toute sa force dans son humour absurde et tordu, voici enfin venu votre chance de tomber sous le charme de ce déridant film de superhéros ou de le réécouter encore et encore pour rire aux éclats à nouveau grâce à sa sortie en DVD.

Propulsé par un humour désopilant, on s’amuse follement alors qu’on a finalement embrassé à fond le ton humoristique qu’on avait titillé dans les précédents opus de Thor. Si l’histoire pèse encore un peu trop sur le plaisir qu’on ressent tout au long du film pour bien mettre en place les pièces en vue des films à venir, on y retrouve des scènes, des répliques et des situations inattendues qui s’avèrent fortement mémorables et qui font rire à tout coup.

Bien sûr, le visuel coloré et rétro, rythmé de manière frénétique et enjouée sous les compositions aux accents technos des synthétiseurs, aide énormément à faire de cette mégaproduction un bonheur de tous les instants. Toutefois, l’énergie et la complicité palpable de sa géniale distribution sont aussi essentielles pour améliorer à la réussite de l’ensemble.

La pochette du coffret.

Bien sûr, Chris Hemsworth embrasse plus que jamais son don inouï pour la dérision, mais il ne faut pas sous-estimer les délires de Mark Ruffalo, la folie de Cate Blanchett, la sournoiserie de Tom Hiddleston, tout comme le plaisir de tous les autres, de Idris Elba à Karl Urban, mais, surtout, l’énergie imposante de Tessa Thompson et le délire du grand Jeff Goldblum. Même Rachel House, grande complice du cinéaste, a droit à sa présence essentielle alors que Waititi se charge de faire la voix de l’incomparable Korg.

Et pour ceux qui s’inquiètent, bien que le plaisir soit prédominant, l’aventure a également son lot de scènes d’action féroces, habilement bien chorégraphiées, histoire de faire pâlir avec brio plusieurs autres types de propositions comparables qui n’ont décidément pas le même panache.

On regrette que la farandole de suppléments amusants ne se retrouve que sur le disque Blu-Ray alors qu’on trouve autant des bloopers que des scènes supprimées. Il n’y a malheureusement rien sur le disque DVD ce qui est fort dommage pour un film qui semble avoir été autant amusant à faire qu’il l’est à écouter.

Enfin, Thor: Ragnarok est un classique instantané. Une proposition si drôle et rafraîchissante, soit, une surprise totale qu’on ne s’attendait vraiment pas à retrouver, soit, de découvrir le style aussi précis d’un cinéaste s’émanciper avec autant de liberté dans une si grosse production. À savourer sans plus tarder.

En rappel, ma critique lors de sa sortie en salles.

7/10

Thor: Ragnarok est disponible dès ce mardi 6 mars via Disney Marvel, en format Blu-Ray 4K, Blu-ray et DVD.


En complément:

Coco vient poursuivre son chemin enchanteur dans votre salon

Partagez

À propos du journaliste

Jim Chartrand

Jim Chartrand est bachelier de l'Université de Montréal en Études cinématographiques. Il gère également un département Superclub d'une succursale Vidéotron. Et il adore la culture avec le plus grand C que vous pouvez imaginer. En fait, s'il n'avait pas autant de fatigue de sa sage vie remplie, il consommerait encore davantage de ces nombreuses drogues de l'art et du divertissement pour mieux vous en parler. Puisque avouons-le, rien ne lui fait plus plaisir que de conseiller et guider les autres, même si ses avis ne font pas toujours l'unanimité. Il se fait donc un plaisir semaine après semaine de vous offrir des textes sur tous plein de sujets qui le passionnent entre un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, et...

Répondre