Nintendo écoule 10 millions de consoles Switch en 2017

0

Le pari fou a été relevé. Mis à mal par des années de marketing parfois incompréhensible, grevé par une console, la Wii U, qui n’a jamais trouvé son public, l’éditeur, développeur et fabricant de jeux et de consoles Nintendo a relevé la tête et pris le monde par surprise en lançant la Switch. Bien lui en pris: l’entreprise a annoncé mardi avoir écoulé 10 millions d’unités de cette nouvelle console hybride.

Hybride, en effet, car Nintendo a voulu jouer sur le terrain de la mobilité, l’entreprise étant bien consciente de l’importance toujours plus grandissante des jeux pour téléphones et tablettes dans l’industrie du divertissement. Parallèlement, la compagnie a finalement accepté de mettre de l’eau dans son vin et permettre l’apparition de titres pour appareils intelligents.

Cette mobilité de la Switch, que l’on peut brancher sur socle pour jouer sur grand écran, bien entendu, mais que l’on peut aussi emporter avec soi et y brancher les deux côtés amovibles de la manette de base, voire même séparer ces deux côtés en autant de manettes servant au jeu multijoueurs local, a d’ailleurs été vendue au public comme un argument important en faveur de la nouvelle console, et ce dès les premières publicités.

Oui, Nintendo offre un produit inférieur aux Xbox One et PlayStation 4 de ce monde, du moins sur le plan technique. Microsoft et Sony sont engagées dans une guerre de performance et de données chiffrées alors que Nintendo fait ce qu’elle a fait depuis la sortie de la Wii: miser sur les jeux et sur l’expérience en groupe.

Pourtant, c’est avec des jeux à un seul participant que Nintendo semble s’être refait une santé. Le récent Super Mario Odyssey et The Legend of Zelda: Breath of the Wild ont tous deux remporté certains des plus grands honneurs de l’industrie, et se sont écoulés à plusieurs millions d’exemplaires.

Cela ne veut pas dire que l’entreprise d’origine japonaise néglige le jeu à plusieurs: Mario Kart 8 DeluxeSplatoon 2ARMS… à croire que la compagnie attendait depuis plusieurs années la sortie de cette Switch, venue prendre le relais d’une Wii U impopulaire.

« Comme vous pouvez le voir dans les salons, les avions et le métro, des fans de partout dans le monde s’amusent avec la Nintendo Switch peu importe où ils vont », a déclaré le président et directeur de l’exploitation de Nintendo of America, Reggie Fils-Aime. « L’accueil des fans a été fantastique, et nous faisons tout en notre pouvoir pour satisfaire la demande durant la saison des achats des fêtes. »

Un succès pour faire oublier des couacs

Nintendo relève donc la tête après des années de vaches maigres. Mais 2017 n’a pas été sans failles. La très brève sortie de la version remaniée du Nintendo Entertainment System, puis la sortie du successeur, une version améliorée du Super Nintendo, ont clairement mis en évidence l’intérêt du public pour les jeux des premières générations de consoles.

Le hic, c’est que Nintendo a volontairement réduit la production de ces consoles. Résultat: des prix qui ont grimpé de façon vertigineuse, ou encore des gens qui se sont tournés, comme à l’habitude, vers l’émulation pour obtenir sensiblement la même expérience.

L’entreprise saura-t-elle éviter les erreurs du genre pour éviter de gaspiller l’important capital de sympathie sur lequel elle vient de mettre la main avec la Switch?


En complément:

Nintendo est encore Nintendo: un jeu est déjà trop gros pour la nouvelle console Switch

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme.

Répondre