Disney vient nous embêter en DVD

0

Disney a passé des décennies à enrober les jeunesses des uns et des autres de rêves tous plus beaux les uns que les autres. Au fur et à mesure qu’il est devenu le terrible monstre capitaliste qu’on connaît aujourd’hui, il semble s’être donné comme mission récemment de détruire peu à peu tous cesdits rêves pour se mettre à la sauce formatée d’aujourd’hui. Sa reprise en « réel » de l’indémodable Beauty and the Beast ne fait pas exception et promet beaucoup de cauchemars.

La nostalgie l’emporte régulièrement, mais on s’explique mal comment l’on peut tomber sous le charme de cette destruction d’un film d’animation mythique. Trop long (deux heures, vraiment?), surexpliqué, visiblement affreux et avec des effets spéciaux qui laissent à désirer, n’en déplaise à cette distribution qui fait tourner les têtes, on s’ennuie beaucoup.

De plus, alors que la naïveté de Emma Watson l’empêche d’être l’héroïne forte et avant-gardiste qu’on aimerait bien construire, on se retrouve dans une galère encore plus inquiétante qu’on pensait au départ, surtout qu’on a multiplié les moments chantés de façon assez inexplicable. Et ce, en plus de ruiner Be Our Guest!

C’est d’ailleurs ce qui fâche le plus; que tant de talent soit aussi péniblement gâché, puisque Bill Condon a pourtant déjà prouvé qu’il avait du talent et un sens de la mise en scène. Comme quoi, lorsqu’il est question de comédie musicale, on préférera davantage revoir son génial Dreamgirls.

Par ailleurs, le disque Blu-ray fourmille de suppléments, incluant des making of qui doivent mettre en lumière le ridicule du CGI qui a été utilisé pour donner vie à la bête qui a circulé un peu partout sur les réseaux sociaux (qui s’ennuie des costumes et des maquillages complexes?), alors que sur le DVD on a seulement droit à un vidéoclip involontairement hilarant de la chanson thème reprise par Ariana Grande et John Legend.

Enfin, le succès de Beauty and the Beast est indiscutable, quoiqu’encore et toujours incompréhensible. Reste alors à vous faire votre propre idée à vos risques et périls, en espérant bien sûr que le film d’origine ne se perde jamais dans l’air du temps. Ce serait terriblement dommage si cela arrivait.

En rappel, ma critique lors de sa sortie en salles.

4/10

Cette nouvelle mouture de Beauty and the Beast est disponible en DVD et en combo Blu-Ray et DVD dès maintenant.

Partagez

À propos du journaliste

Jim Chartrand

Jim Chartrand est bachelier de l'Université de Montréal en Études cinématographiques. Il gère également un département Superclub d'une succursale Vidéotron. Et il adore la culture avec le plus grand C que vous pouvez imaginer. En fait, s'il n'avait pas autant de fatigue de sa sage vie remplie, il consommerait encore davantage de ces nombreuses drogues de l'art et du divertissement pour mieux vous en parler. Puisque avouons-le, rien ne lui fait plus plaisir que de conseiller et guider les autres, même si ses avis ne font pas toujours l'unanimité. Il se fait donc un plaisir semaine après semaine de vous offrir des textes sur tous plein de sujets qui le passionnent entre un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, et...

Répondre