FNC 2019: une programmation à la fois éclatée et actuelle

2

C’est ce mardi que la tant attendue programmation de la 48e édition du Festival du nouveau cinéma a été inaugurée. Du 9 au 20 octobre, les festivaliers auront la possibilité de visionner de nombreuses primeurs, de participer à plusieurs événements connexes et de rencontrer quelques invités d’honneur.

L’affiche du festival

En tout, 318 films (dont 63 premières) provenant de 72 pays seront présentés dans plusieurs salles à Montréal. Au programme, l’équipe du festival a sélectionné une multitude de films à thématiques féministe et environnementale, plusieurs œuvres de nouveaux cinéastes qui en sont à leurs premières armes, quelques grands noms du cinéma, un hommage à la regrettée Agnès Varda qui nous a quittés un peu plus tôt en 2019, ainsi que des films peu conventionnels, éclatés et d’autres qui inciteront à la réflexion. Fidèle à sa mission de présenter des œuvres originales, inédites et axées sur les nouvelles pratiques, cette 48e édition s’annonce riche et s’adresse à tous les types de cinéphiles.

En guise de film d’ouverture le 9 octobre, le FNC offre au public Guest of Honour, une œuvre magistrale d’Atom Egoyan, un habitué du festival. Le film, décrit comme un thriller psychologique, a été donné à voir en première mondiale un cette année à la Mostra de Venise.

Le 19 octobre, Chaakapesh de Roger Frappier et Justin Kingsley sera présenté à titre de film de clôture. Il s’agit d’un récit documentaire au sujet de Kent Nagano et de l’Orchestre symphonique de Montréal lors d’une tournée dans le Grand Nord québécois.

Comme chaque année, différentes sections regrouperont plusieurs types de films sous une même catégorie : Compétition internationale, Compétition nationale, Les Incontournables, Temps Ø, Les nouveaux alchimistes, Panorama international, Courts métrages, Les P’tits Loups, pour n’en nommer que quelques-uns.

Invités d’honneur et événements spéciaux

Par ailleurs, le réalisateur grec Costa-Gavras (Z, État de siège, L’Aveu, Mad City, Missing, Amen, Eden à l’Ouest) honorera les Montréalais de sa présence du 11 au 13 septembre. Il viendra présenter son tout dernier long-métrage, Adults in the Room et une Louve d’honneur lui sera décernée à cette occasion. De plus, le maestro du film politique offrira une classe de maître gratuite et ouverte à tous au Cinéma Impérial le 13 octobre.

D’autres grands noms du cinéma sont attendus, notamment David Cronenberg qui sera sur place pour le visionnement d’une version restaurée de Crash de 2004. Du côté du cinéma québécois, une Louve d’honneur sera également remise à André Forcier afin de souligner sa carrière prolifique. En première mondiale, le FNC présentera son tout dernier opus, Les fleurs oubliées, ainsi que deux autres de ses œuvres reconnues, L’eau chaude, l’eau frette, et Le vent du Wyoming.

La 48e édition du FNC accordera également une place de choix à Wapikoni mobile qui célèbre sa 15e année d’existence. Au programme, le public pourra participer à divers ateliers et conférences sur des thèmes chers à cet organisme consacrés aux talents autochtones.

Pour consulter la programmation complète, visitez le site du Festival du nouveau cinéma.


Autres contenus:

Yesterday: un monde sans Fab Four

Partagez

À propos du journaliste

Émilie Plante

Rédactrice web, geek au tempérament artiste, Émilie est une touche-à- tout qui carbure au café et aux activités culturelles. Éternelle étudiante, elle détient un baccalauréat en histoire de l’art, une maîtrise en muséologie, a quelques cours en communication et en gestion derrière la cravate ainsi qu’un doctorat honorifique en « flattage » de chats. Depuis 2009, elle écrit pour des blogues d’entreprises ou des sites traitant de sujets divers (univers geek, communication, féminisme, musique techno, technologies) et est journaliste culturelle depuis plusieurs années. Ses sujets de prédilection sont le cinéma, la danse contemporaine, les arts visuels, la muséologie et… sans doute aussi les chats.

2 commentaires

  1. Pingback: Rembobinage #14: Firefly, la série qui n'est plus - Pieuvre.ca

  2. Pingback: FNC 2019 – Synonymes, derrière les portes closes - Pieuvre.ca

Répondre