Un duo du tonnerre pour A Star Is Born

2

Après la version de 1954 mettant en vedette Judy Garland et James Mason et celle de 1976 avec Barbara Streisand et Kris Kristofferson, c’est au tour de Bradley Cooper et Lady Gaga de faire équipe pour la toute nouvelle mouture de A Star Is Born.

Bien qu’elle possède la voix d’un ange, Ally s’est toujours fait dire qu’elle n’était pas assez belle pour réussir comme chanteuse professionnelle. La jeune femme multiplie les petits boulots afin de survivre, et interprète parfois des chansons dans un cabaret de « drag queens » où elle a déjà travaillé comme serveuse. Un soir après son spectacle, la vedette folk Jackson Maine entre dans le premier débit de boisson qu’il croise, et l’entend chanter. Charmé par sa voix, l’artiste utilisera sa célébrité pour faire connaître Ally, en l’invitant à monter avec lui sur scène, puis à joindre sa tournée. Les deux tourtereaux vivront leur coup de foudre devant le public, jusqu’au jour où la carrière d’Ally prendra son essor, et que cette dernière commencera à changer sous les pressions de son gérant. L’industrie musicale, et les aléas de la célébrité, viendront-ils à bout du couple?

La pochette du boîtier

À l’image des musiciens qui interprètent des reprises de chansons au début de leur carrière, Bradley Cooper se lance dans la réalisation en revisitant un classique du cinéma avec A Star Is Born. Même si c’est probablement déjà arrivé dans les anales du show-business, l’histoire revêt un petit côté conte de fées, avec sa chanteuse à la voix d’or « découverte » par hasard par un musicien connu dont elle s’amourachera, mais contrairement à la majorité des drames romantiques, le film ne plaira pas exclusivement à un public féminin, puisqu’au-delà de leur idylle, le récit utilise ces deux artistes, l’un sur le déclin et l’autre dont la carrière est en plein envol, pour aborder l’industrie musicale, le culte de la personnalité, la solitude des vedettes, les excès liés à ce mode de vie, ou l’éternel dilemme entre créer des chansons venant du cœur, ou vendre son âme en échange d’un éphémère succès.

Sans l’incroyable complicité entre Bradley Cooper et Lady Gaga, A Star Is Born n’aurait jamais été aussi bon, et la chimie que le duo affiche à l’écran est tellement authentique que des rumeurs persistantes affirment qu’ils forment un couple depuis le tournage. On a pu découvrir les talents d’actrice de Lady Gaga dans American Horror Story, mais il s’agit ici de son premier grand rôle au cinéma, et j’ignore si c’est parce qu’elle interprète un personnage au parcours proche du sien, mais elle est éblouissante de vérité dans la peau d’Ally. En plus de signer une réalisation impressionnante pour un premier film, Cooper s’est vraiment investi, en suivant des cours de chant, de guitare et de piano afin de jouer Jackson Maine, et il livre d’une voix plus que respectable les différentes pièces musicales du long-métrage. Greg Grunberg, Dave Chappelle, Sam Elliott et un Andrew Dice Clay de l’âge d’or complètent cette distribution sans failles.

Image tirée du film

L’édition Combo Pack de A Star Is Born inclut le film sur disques Blu-ray et DVD, ainsi qu’un code pour télécharger une copie numérique, et s’assortit d’une bonne dose de matériel supplémentaire, à commencer par un « Making Of » d’une trentaine de minutes où Bradley Cooper et Lady Gaga parlent de leur rencontre, de la genèse du projet, et de leur expérience sur le plateau de tournage. La musique est à l’honneur, et le reste des bonus consiste en trois sessions de « jam » inédites, quatre vidéoclips, et onze numéros musicaux tirés du film et présentés dans leur intégralité.

Les drames romantiques ne sont habituellement pas ma tasse de thé, mais j’ai beaucoup apprécié A Star Is Born, un film touchant sur l’amour et la musique qui révèle les talents de réalisateur de Bradley Cooper, et ceux d’actrice de Lady Gaga.

7/10

A Star Is Born

Réalisation : Bradley Cooper

Scénario : Eric Roth, Bradley Cooper et Will Feters

Avec : Lady Gaga, Bradley Cooper, Sam Elliott, Andrew Dice Clay, Greg Grunberg et Dave Chappelle

Durée : 136 minutes

Format : Combo Pack (Blu-ray + DVD + copie numérique)

Langue : Anglais, français, espagnol et portugais


Autres contenus:

Oscar Predictions: How Right Will I Be? Volume 2

Partagez

À propos du journaliste

Patrick Robert

Cinéma, musique, jeux vidéo ou bandes-dessinées, Patrick partage sa passion pour la culture populaire depuis plusieurs années à travers les critiques, les entrevues, ou les textes d’actualité qu’il signe pour de nombreux médias, parmi lesquels le blogue de Ztélé, La Vitrine, Le Coin du DVD, et évidemment, Pieuvre.ca.

2 commentaires

  1. Pingback: Critique A Star Is Born - Patrick Robert

  2. Pingback: Rembobinage #09: Interstellar

Répondre