La guerre miniature de Sudden Strike 4: European Battlefields Edition

1

Si sa réputation n’est plus à faire sur les PC, les propriétaires d’une console Xbox One peuvent enfin découvrir pour la première fois les attraits de la franchise de stratégie en temps réel inspirée de l’Histoire, avec l’édition European Battlefields de Sudden Strike 4.

Loin de l’exubérance d’un Command & Conquer, Sudden Strike 4: European Battlefields Edition est un jeu de stratégie en temps réel qui puise dans l’Histoire, plus particulièrement la Seconde Guerre mondiale, afin d’insuffler une touche d’authenticité et de réalisme à son expérience de RTS, et faire revivre aux joueurs d’aujourd’hui l’assaut des plages de Normandie, le siège de Leningrad, l’évacuation de Dunkerque, et plusieurs autres grandes batailles ayant déterminées l’issue du conflit.

Puisque ses mécaniques ne révolutionnent pas la formule, quiconque a déjà joué à un jeu de stratégie en temps réel sera en terrain familier avec Sudden Strike 4. Le titre ne compte pas une campagne, mais bien trois, ce qui permet de diriger tour à tour les armées allemandes, les troupes soviétiques et les forces alliées, et laisse voir en même temps les différents côtés de la médaille. Chaque mission compte une série d’objectifs à remplir, comme escorter un convoi, prendre le contrôle d’un village, ou maintenir une ligne défensive en attendant l’arrivée de renforts.

Image tirée du jeu

L’une des particularités de Sudden Strike 4 est d’offrir, au début de chaque mission, une sélection de généraux pour diriger les opérations sur le terrain, chacun avec une doctrine distincte qui attribue des bonus à l’infanterie, ou encore aux véhicules blindés. Bien qu’on retrouve un tutoriel, le souci de réalisme du jeu se traduit par une expérience qui n’est pas toujours conviviale. Il faut par exemple attacher les canons venus en renfort à des camions avant de pouvoir les utiliser. Trois niveaux de difficulté sont disponibles, dont même le plus facile donne du fil à retordre.

Les contrôles sont bien adaptés à la manette. En appuyant sur le bouton A, puis en élargissant la zone de sélection avec le bâton analogique, on sélectionne les unités de notre choix sur le terrain. Quelque cent vingt unités différentes (blindés, canons, soldats, etc.), toutes plus historiquement exactes les unes que les autres, sont à notre disposition à travers le jeu. On peut aussi créer des groupes et des formations, plus faciles à commander. En appuyant sur la gâchette de droite, on fait apparaître un menu radial avec les différents ordres qu’on peut donner.

Image tirée du jeu

Comme tous les RTS, Sudden Strike 4 est présenté dans une vue isométrique assez éloignée de l’action, et bien que le jeu n’offre ni zoom, ni contrôle de la caméra, le placement automatique ne laisse pas à désirer, et la vue du champ de bataille n’est jamais obstruée. Les versions miniatures des différentes unités militaires sont visuellement très belles, et les environnements regorgent de détails animés qui donnent vie à l’ensemble. On aperçoit même l’herbe rasée par le passage de ses troupes, ou les bâtiments s’effondrant sous les assauts des tanks.

En plus de ses trois campagnes comptant une trentaine de missions, Sudden Strike 4 inclut un mode escarmouche pour des parties rapides, et un mode multijoueurs en ligne pour se mesurer à des adversaires réels. En plus du jeu de base, l’édition European Battlefields comprend tous les contenus téléchargeables parus sur PC (soit les DLC Battle of Kursk, Road to Dunkirk et Finland – Winter Storm), sans oublier trois cartes de jeu exclusives à la Xbox One. Une version 4K est également disponible.

Même s’il n’est pas le plus convivial des jeux de stratégie en temps réel, Sudden Strike 4: European Battlefields Edition propose une expérience solide, substantielle et historiquement exacte qui tiendra occupés tous les mordus de RTS durant de nombreuses heures.

7/10

Sudden Strike 4: European Battlefields Edition

Développeur : Kite Games

Éditeur : Kalypso Media

Plateformes : Xbox One


En complément:

La petite révolution de Red Faction Guerrilla Re-Mars-tered

Partagez

À propos du journaliste

Patrick Robert

Cinéma, musique, jeux vidéo ou bandes-dessinées, Patrick partage sa passion pour la culture populaire depuis plusieurs années à travers les critiques, les entrevues, ou les textes d’actualité qu’il signe pour de nombreux médias, parmi lesquels le blogue de Ztélé, La Vitrine, Le Coin du DVD, et évidemment, Pieuvre.ca.