Navigation : washington

À 10 jours des élections de mi-mandat, aux États-Unis, quel est le bilan de la campagne? Votera-t-on à propos de l’accès à l’avortement? Des changements climatiques? Ou plus directement à propos de l’inflation et du prix du litre d’essence? Et que doit-on penser de la tentative d’assassinat de Nancy Pelosi, deuxième sur la liste de succession de la présidence?

Si les participants continuent à penser, dans une majorité approchant des trois quarts (70 %), que les États-Unis sont la plus grande puissance militaire de la planète, la proportion des répondants jugeant que c’est plutôt la Chine, à 19 %, a plus que doublé depuis 2020

La partie est loin d’être gagnée pour l’administration Biden au Moyen-Orient, même si le nouveau président n’a pas perdu de temps pour clamer que « l’Amérique est de retour! ». Selon un récent rapport du Wilson Center, la Russie s’est solidement implantée dans cette région plus que volatile, et il faudra donc que Washington apprenne à contrer Moscou, tout en tenant compte des agissements d’Israël et de l’Iran.

Un président arrive; l’autre part. La transition est généralement sans heurts, peut-être entre des chefs d’État provenant de deux partis, mais cette fois, tout oppose le démocrate Joe Biden, qui entrera en poste le 20 janvier, et le républicain Donald Trump, qui quittera ses fonctions la même journée. Y compris leur taux d’approbation chez les Américains, indique une récente enquête.