Navigation : stm

Si la 10e saison du service de location de vélos BIXI doit officiellement prendre fin jeudi soir, les responsables de l’organisme peuvent déjà sabrer le champagne: cette 10e année d’activité sur le territoire montréalais se solde par un record de plus de 5,3 millions de déplacement, une hausse de 11,3% par rapport à l’année précédente.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, se dit particulièrement satisfait du résultat de la tenue des courses de Formule E dans le quartier Centre-Sud, le weekend dernier, mais voilà que le chef du parti Coalition Montréal, dans l’opposition à l’hôtel de ville, relance le débat sur l’organisation de l’événement.

Il y a 375 ans était fondée Ville-Marie, aujourd’hui appelée Montréal. Et alors que cette date marque le lancement « officiel » des festivités annoncées depuis déjà longtemps, force est d’admettre que cet anniversaire un peu étrange correspond fort bien à une métropole grevée par de nombreux problèmes.

L’annonce, vendredi avant-midi, de l’ajout de trois nouvelles stations du Réseau électrique métropolitain (REM) a semblé plaire aux grands acteurs économiques de la région montréalaise. Chez l’opposition à l’hôtel de ville, cependant, on affirme que c’est bien cher payé pour peu de résultats.

La Société de transport de Montréal (STM) souffre d’un grave problème de sous-financement, ce qui retard le remplacement d’équipements parfois vieux de plusieurs décennies. Et pour Projet Montréal, la faute incombe à l’administration du maire Denis Coderre, « qui a diminué les investissements ».

L’entreprise de location de vélo en libre-service BIXI et la Société de transport de Montréal (STM) se rapprochent un peu plus d’un mariage attendu par plusieurs.