BIXI et la STM tentent la vie à deux

0

Hugo Prévost

L’entreprise de location de vélo en libre-service BIXI et la Société de transport de Montréal (STM) se rapprochent un peu plus d’un mariage attendu par plusieurs.

Marie Elaine Farley, présidente du conseil d’administration de BIXI Montréal, et Philippe Schnobb, son homologue à la STM, ont en effet dévoilé mercredi la première station BIXI Opus, où il sera possible d’enfourcher l’un des vélos gris métallisé du service de location en employant la carte à puce RFID de la STM, plutôt que la traditionnelle clé à puce de BIXI.

Selon les informations publiées par BIXI via communiqué, cette station sera l’une des 15 du genre à participer à un projet pilote devant débuter dès le 1er août. « Ce projet novateur fait de Montréal une des premières villes en Amérique du Nord à instaurer un système de paiement liant le transport en commun et le vélo-partage », plaide l’organisme municipal.

Pour participer au projet pilote en question, les utilisateurs devront s’inscrire sur le site internet de BIXI. « Les clients pourront se procurer un aller simple à même le nouveau lecteur sans contact aux bornes de paiement BIXI pour une transaction accélérée, sans dépôt de sécurité », poursuit le communiqué.

« Nous sommes fiers des projets BIXI-STM réalisés au bénéfice des citoyens depuis la création de notre comité de travail en avril 2015, notamment la disponibilité de clés BIXI dans 6 points de service de la STM. Faciliter l’accessibilité au réseau BIXI et accroître l’usage du vélo-partage fait partie de nos priorités. Le projet pilote BIXI Opus répond à ces objectifs tout en permettant d’expérimenter un nouveau mode de paiement simple, sécuritaire et rapide pour nos clientèles respectives », mentionne Mme Farley.

M. Schnobb ajoute qu’« avec cette initiative nous voulons faciliter la vie des citoyens qui font le choix de la mobilité durable. Il s’agit d’une action concrète vers une plus grande mobilité intégrée ».

Voilà plusieurs années que bien des utilisateurs appellent à un rapprochement entre BIXI et la STM. Après tout, les deux services utilisent un système d’identification passant par des cartes (ou des clés) contenant des puces RFID. BIXI et la STM sont aussi considérés comme étant complémentaires dans le cadre d’une offre de transport en commun unifiée sur le territoire de la ville de Montréal.

Moins cher

Afin d’encourager les utilisateurs du transport collectif à tester le nouveau projet pilote, l’aller simple en BIXI sera offert au prix de 2,00 $ du 1er au 31 août, plutôt qu’à 2,95 $.

Aux yeux d’Elsie Lefebvre, conseillère associée au transport au comité exécutif de la Ville de Montréal, « ce projet vient démontrer la volonté des différents intervenants en transports actifs et collectifs de travailler ensemble pour bonifier le service aux Montréalais. Ce rapprochement entre la STM et BIXI-Montréal est bon signe pour la suite des choses ».

La plupart des stations participant au projet pilote sont situées dans le centre-ville de la métropole, y compris aux stations de métro Place-d’Armes et Saint-Laurent, mais également sur le Plateau-Mont-Royal, ainsi qu’un peu plus à l’ouest, aux alentours du métro Lucien-L’Allier.

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme.

Répondre