Navigation : paix

La crise climatique qui menace l’humanité est autant un problème environnemental que de droits de la personne, affirme Michelle Bachelet, haut-commissaire des Nations unies aux droits de l’homme. Selon elle, la vulnérabilité de certaines régions du monde face aux catastrophes naturelles qui se multiplient.

L’heure semble être au rapprochement entre l’Ukraine et la Russie, qui se livrent toujours une guerre par contumace, Kiev luttant encore, malgré une trêve fragile, contre des rebelles prorusses sur l’est de son territoire, alors que Moscou contrôle toujours la Crimée et équipe et finance sans doute les mêmes rebelles. Un échange de prisonniers, samedi, a toutefois été bien accueilli par la communauté internationale, y compris par les Nations unies.

Le ton est donné: selon l’envoyé des Nations unies au Moyen-Orient, Nickolay Mladlenov, le processus de paix entre Israéliens et Palestiniens « est dans un impasse totale », et la question est si délicate qu’il existe un « risque accru de violence et d’escalade régionale ».

Pour la seconde année d’affilée, la Finlande arrive en tête du classement du bonheur parmi 157 pays, un palmarès publié par l’ONU le 20 mars. À la capitale, Helsinki, le nouvel hôpital pour enfants (HUS) inauguré le 7 septembre 2018 reflète la paix, le soutien social et la générosité.

Les États-Unis se sont retirés du Conseil des droits de la personne en juin 2018 en dénonçant un «cloaque de partis politiques», selon l’ambassadrice Nikki Haley, alors que le secrétaire d’État Mike Pompeo jugeait «inadmissible» un «biais continu et documenté du Conseil contre Israël», rapporte le Monde diplomatique de décembre. L’année 2019 s’entame avec 25 conflits armés, d’après La Vanguardia le 20 janvier.

Le gouvernement colombien et les rebelles des FARC ont tenté lundi de venir au secours de l’accord de paix rejeté la veille par une courte majorité de Colombiens lors d’un référendum.

En remettant le prix Nobel à la Colombie quelques semaines à peine après l’accord de paix entre Bogotá et la guérilla des FARC, le comité chargé de son attribution pourrait renouer avec sa tradition et distinguer des personnalités et non des organisations.