Navigation : otan

Politique
0

75 ans après la création de l’ONU, la coopération internationale toujours au goût du jour

Trois quarts de siècle après la fin de la Deuxième Guerre mondiale, et la création, quelques mois après la reddition du Japon, de l’Organisation des Nations unies, l’idée de la coopération internationale est toujours d’actualité, révèle un grand sondage du Pew Research Center. Cette idée de collaboration entre les pays est même associée à un bilan moins lourd de la pandémie de COVID-19.

À la une
0

71 ans plus tard, l’OTAN tient bon

Vivement critiquée par le président américain Donald Trump depuis l’arrivée de ce dernier au pouvoir, en 2016, l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) continue malgré tout de jouir d’une bonne réputation chez les populations des États membres de cette alliance militaire. Cet appui est particulièrement marqué, entre autres, dans les anciens pays du Pacte de Varsovie, l’ancien ennemi soviétique du temps de la guerre froide.

À la une
0

Les exercices militaires de Moscou donnent des sueurs froides à l’Occident

Le pays n’existe pas, pas plus qu’il ne possède de véritable armée ou de vrais citoyens, bien qu’il dispose de nombreux patriotes en ligne. Depuis jeudi, toutefois, cet état fictif, Veishnoriya, un concentré des pires craintes du Kremlin à propos de l’Ouest, est devenu la cible de la puissance militaire russe et de celle de son allié biélorusse.

À la une
1

Un boulet pour l’empire américain

Si la plupart du temps, le président américain semble agir de façon irréfléchie et spontanée, la pression qu’il exerce sur les membres de l’OTAN pour allouer 2 % de leur PIB aux dépenses militaires rejoint sa vision stipulée dans An Open Letter from Donald J. Trump on Why America Should Stop Paying to Defend Countries That Can Afford to Defend Themselves, publiée par le New York Times, le Washington Post et le Boston Globe en 1987.

Europe
1

Le rempart suédois fera-t-il trébucher le président américain?

Les politiques sociales démocrates et d’éducation publique inspirées du modèle suédois dans les discours du candidat Bernie Sanders pendant la campagne électorale américaine semblaient utopiques. En revanche, les électeurs croyaient à l’utopie de l’approche télé-réalité du candidat Donald Trump. N’empêche que les positions prises par le gouvernement suédois barrent la route aux ambitions hégémoniques du nouveau président américain.