Navigation : musée d’art contemporain

Arts visuels
1

Un poumon collectif exposé au MAC

Même si l’on participe à un forum virtuel avec des interlocuteurs des 194 pays, c’est souvent par un canal individuel, ordinateur personnel ou téléphone intelligent, que l’on se connecte à la toile. L’exposition Donner corps à l’expérience de l’artiste Rafael Lozano-Hemmer et son équipe présentée au Musée d’art contemporain de Montréal (MAC) jusqu’au 9 septembre propose une expérimentation collective de la technologie.

Arts visuels
0

Retrouver Leonard Cohen au MAC

À l’aide de plus de quarante artistes et de deux expositions connexes, le Musée d’art contemporain de Montréal (MAC) remplit sa mission de rendre un hommage pesant et suintant au poète originaire de Montréal, Leonard Cohen, du 9 novembre 2017 au 9 avril 2018. Si plusieurs aiment chanter en chœur Hallelujah, d’autres préfèrent écouter la mélodie de Hey, That’s No Way To Say Goodbye.

Arts visuels
0

Une Biennale bien arrosée

À la Nocturne du 4 novembre au Musée d’art contemporain de Montréal ( MAC ), les visiteurs déambulaient à travers les œuvres de la Biennale au rythme des DJs. Accompagné d’un bédéiste qui préfère garder l’anonymat, nous avons comparé nos impressions.

Danse
0

La reconstitution en danse: un paradoxe

Comment recréer une œuvre chorégraphique provenant d’une autre époque? C’est la question qui a été posée à quelques spécialistes lors de la table ronde intitulée La reconstruction en danse, le 14 septembre dernier au Musée d’art contemporain de Montréal.

Arts visuels
0

Ellipse graphique

L’imagerie du peintre Edmund Alleyn semble imprégnée de design, de bande dessinée et de graffitis. L’exposition au Musée d’art contemporain de Montréal (MAC) présente l’amplitude sociale et science fictionnelle de son œuvre du 19 mai au 25 septembre.

Arts visuels
0

Abîme à la lumière du jour

S’il exécute sa performance lors d’une exposition ou dans le cadre d’un festival, l’artiste se met en scène plus que le lieu ne se met en abîme. L’artiste islandais Ragnar Kjartansson semble nous proposer l’inverse dans son exposition au Musée d’art contemporain de Montréal (MAC).