Navigation : mission

L’avenir de la Russie dans le cosmos réside-t-il dans un partenariat avec la Chine? Alors même que la Chine avance tranquillement vers l’occupation de sa future station en orbite, les partenariats à plus long terme entre ces deux puissances de l’ère spatiale semblent se multiplier.

Le rêve des humains de voler atteindra bientôt… la planète Mars. La NASA envoie cet été le premier hélicoptère qui pourra s’élever dans le ciel d’une autre planète.

Le report du lancement du télescope spatial James-Webb n’est pas seulement un coup dur pour la communauté des astronomes qui avait déjà réservé du temps d’observation. L’impact signifie un allongement des coûts, qui se répercutera sur les missions suivantes.

Le 16 juillet 1969, une imposante fusée Saturn 5 se trouvait sur le pas de tir 39A du Centre spatial Kennedy, en Floride. À 9h32, les cinq énormes moteurs F-1 du premier étage se sont allumés, projetant des flammes orange, de la fumée noire et plusieurs millions de tonnes de poussée pour emporter les trois astronautes de la mission Apollo 11 dans l’espace. Quatre jours plus tard, Buzz Aldrin et Neil Armstrong posaient le pied sur la Lune.

En 2029, deux agents sont chargés de s’infiltrer dans des installations adverses et d’effectuer des missions périlleuses pour le compte de leur employeur. Voilà ce que propose Hacktag, un jeu d’espionnage et de piratage informatique développé par Piece of Cake Studios.

Le module européen Schiaparelli qui est arrivé mercredi sur Mars ne donne aucun signe d’activité et son sort préoccupe les scientifiques qui ignorent s’il s’est posé sans encombre ou s’il s’est écrasé, a déclaré jeudi l’Agence spatiale européenne (ESA).

Une compagnie sise en Floride a obtenu mercredi la permission du gouvernement américain pour envoyer un atterrisseur robotisé sur la Lune, l’an prochain, a déclaré le fondateur de l’entreprise, marquant du même coup la première fois où Washington permet à une mission spatiale privée de dépasser l’orbite terrestre.

Lors de sa prochaine mission en direction de la Station spatiale internationale (ISS), l’entreprise SpaceX transportera un habitat spatial gonflable conçu par Bigelow Aerospace, mentionne Techcrunch. Ce Bigelow Expandable Activity Module (BEAM) sera plié en vue de son lancement du 8 avril, puis entièrement gonflé une fois qu’il sera correctement raccordé à l’un des points nodaux de la station, créant essentiellement une nouvelle pièce dans l’ISS.