Browsing: étude

L’argent ne fait pas le bonheur. Peut-être, mais une avance d’argent providentielle éviterait à une personne en difficulté de finir à la rue, souligne une nouvelle étude parue dans le magazine Science. Recevoir l’équivalent de 1000 dollars américains – soit 1300 dollars canadiens – au bon moment préserverait celui qui est à la veille de devenir sans-abri.

Les derniers mammouths laineux seraient morts de soif sur une île de l’Arctique, suggère une équipe de chercheurs américains et canadiens.

Petite vedette de l’EuroScience Open Forum (#ESOF2016), la convention scientifique européenne biennale qui se déroulait récemment à Manchester – nommée en mémoire de la découverte nobélisée « Graphene City » – le graphène a fait des petits : fluorographène, graphane, MoS2 (bisulfure de molybdène), etc. Des matériaux 2D à structure de cristal qui s’annoncent déjà « aussi révolutionnaires que le graphène ».

La loi de Moore prédit que le nombre de transistors que peuvent contenir les microprocesseurs double tous les deux ans. Une équipe européenne vient-elle de pulvériser cette loi? Elle annonce pouvoir stocker plus de 60 téraoctets sur un pouce carré, une capacité 500 fois supérieure à celle des disques durs actuels!

Lorsqu’un auteur signe un article dans une revue scientifique, son nom est suivi de son institution — généralement une université ou un centre de recherche. Il semblerait que ce soit la première fois de l’histoire qu’une revue médicale identifie un auteur comme « président des États-Unis, Washington, DC ».

Les humains s’inquiètent parfois – mais pas tous les jours – des conséquences qu’ont les changements climatiques sur leur vie. Ils devraient également se soucier de leurs lointains cousins. Après la chasse, la déforestation et le commerce des animaux exotiques, le climat risque de rendre encore plus vulnérables de nombreux primates autour du globe, annonce une récente étude québécoise.

Pour notre planète, quelle serait la différence entre une hausse de 1 degré et demi et une hausse de 2 degrés? On l’ignore, parce que les scientifiques ont à peine commencé à mener des recherches spécifiques de la cible de 1 degré et demi.

Il a suffi d’un seul atome pour condamner le rêve d’un ascenseur spatial. Les nanotubes de carbone sont connus comme un potentiel matériau spectaculairement solide qui pourrait être employé dans quantité d’objets, des vélos de course aux composantes informatiques.

Si on sait depuis longtemps que l’humain n’est pas le seul animal à utiliser des outils, on vient peut-être d’identifier le seul autre animal dont les outils peuvent survivre au passage du temps et tomber du coup entre les mains des archéologues.

Imaginez un médicament sans effets secondaires ou mieux encore, un remède qui soigne plusieurs maux à la fois. Le docteur en biochimie et professeur-chercheur de la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université Sherbrooke Rafael Najmanovich s’attèle à rendre cet avenir possible.