Navigation : bourse

Cligner des yeux nécessite un délai d’un dixième de seconde, mais cela représente déjà une éternité sur les marchés boursiers contemporains, où les transactions sont calculées en millionièmes de seconde. Selon un chercheur de l’Université de Colombie-Britannique, toutefois, il serait possible d’améliorer ces plateformes boursières en apportant une petite modification pour… ralentir les échanges financiers.

L’argent, c’est mal. Mais en avoir toujours plus, c’est bien: voilà le précepte de Money, un remake de Wall Street à la sauce coréenne somme toute assez satisfaisant, qui est présenté dans le cadre du Festival Fantasia, à Montréal.

Nouveau rebondissement dans le dossier des négociations commerciales entre les États-Unis et la Chine: le président américain Donald Trump a fait connaître, cette fin de semaine, son intention d’augmenter à 25% les tarifs douaniers sur 200 milliards de dollars de produits d’importation chinoise. Une menace réitérée lundi, alors que Wall Street réagissait négativement à cette décision inattendue.

Volkswagen a annoncé vendredi qu’il allait supprimer 30 000 emplois dans le monde au sein de sa marque éponyme dans le cadre d’un plan visant à réaliser 3,7 milliards d’euros d’économies par an d’ici à 2020.

Twitter a engagé des négociations avec plusieurs sociétés technologiques en vue d’une éventuelle cession, apprend-on vendredi d’une source proche du dossier, un information qui se traduit par un bond de plus de 20% du titre du site de micro-messagerie.

La cour d’appel de Versailles a condamné vendredi Jérôme Kerviel à verser un million d’euros de dommages et intérêts à la Société Générale, contre 4,9 milliards lors d’un premier jugement cassé en 2014, pour la perte record enregistrée en 2008 par la banque. La cour « déclare Jérôme Kerviel partiellement responsable du préjudice causé à la Société générale », peut-on lire dans son arrêt dont Reuters a eu copie.

Apple a vendu plus d’iPhones que Wall Street ne le pensait au troisième trimestre et la firme à la pomme projette un chiffre d’affaires du trimestre en cours dépassant les prévisions de nombre d’analystes, apaisant ceux qui craignaient que les ventes de son produit phare ne puissent plus progresser.

L’économie britannique semble subir sa plus forte contraction depuis la crise financière mondiale après le vote du 23 juin pour la sortie du pays de l’Union européenne, montrent les premiers résultats de l’enquête mensuelle Markit auprès des directeurs d’achats.