CuBirds, les superbes envolées

0

Des mécaniques de jeu simples à comprendre; des parties qui se jouent rapidement; un côté stratégique présent, mais pas trop, et des illustrations franchement réussies… Que demander de plus à CuBirds?

De fait, le titre lui-même fait référence à deux aspects de ce fort sympathique jeu de société: « Cu », pour cubiques, d’abord, avec ces diverses espèces d’oiseaux qui ne déplairaient pas à Picasso, ou qui s’entasseraient bien dans un camion de transport. Et « Cu » pour cutes, sans doute, le jeu étant rempli de couleurs joyeuses et chatoyantes, histoire de nous faire voyager, que ce soit sur une île paradisiaque, ou simplement dans le temps, jusqu’à l’été.

Le principe du jeu conçu par Stefan Alexander et illustré par Kristiaan Der Nederlanden, est simple: il faut accumuler des cartes représentant les diverses espèces d’oiseaux pour en former des groupes homogènes. C’est la méthode pour procéder à cette accumulation qui permet entre autres au jeu de se démarquer: s’il est effectivement de rigueur de piger dans une pioche, à certaines occasions, la technique la plus efficace – mais aussi la plus risquée sur le plan stratégique – consiste à déposer toutes les cartes d’une espèce précise à l’une ou l’autre extrémité d’une série de rangées de cartes placées sur la surface de jeu.

En plaçant ses cartes à l’autre extrémité d’une série complétée par un oiseau d’une même espèce, on récupère toutes les cartes des autres oiseaux qui se retrouvaient ainsi pris en « sandwich ». Utile pour mettre la main sur un grand nombre de cartes convoitées, mais cela peut aussi donner l’occasion, pour le ou les adversaires, d’emporter vos propres cartes au tour suivant.

Avec une partie qui dure en moyenne une vingtaine de minutes, on ne jouera pas à CuBirds pour se caser la tête et consacrer des heures à réfléchir à notre prochain coup, mais plutôt pour se divertir et se prendre à sourire en échangeant des cartes avec les autres personnes assises autour de la table. Un jeu tout à fait familial, d’ailleurs, qui est recommandé à partir de 8 ans, mais qui plaira aussi certainement aux adultes. Et, autre avantage, il est tout à fait possible d’y jouer à deux. Idéal, donc, pour les couples en confinement, alors que la levée des mesures sanitaires a des allures de fol espoir automnal.

L’occasion est donc parfaite pour jouer à CuBirds, distribué ici par Asmodee Canada.

Abonnez-vous à l’infolettre!

Encouragez Pieuvre.ca


Autres contenus:

Strategy games: cardboard, pixels and victory in only one more turn

Partagez

À propos du journaliste

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme.

Répondre