Adeptus Tenebris, la bière qui vous enveloppe dans les ténèbres

0

Faites vos prières: la brasserie du Trou du diable s’est associée au développeur de jeux vidéo montréalais Red Barrels pour créer Adeptus Tenebris, une bière inspirée par la série Outlast. Et avec un goût bon pour réveiller les morts.

Les gags sont faciles, mais la bière existe bel et bien, présentée dans une grande bouteille de 750 millilitres. Le tout à 11% d’alcool par volume, s’il vous plaît!

Sur l’étiquette, une créature en apparence particulièrement maléfique, le visage voilé, et une arme tranchante à la main. Le tout avec des couleurs délavées, sorte de vert écran d’ordinateur circa le début des années 1980, avec ce côté « terminal informatique », donc. Et une description qui se lit presque comme un avertissement: il s’agit d’une stout impérial vieillie en fûts de chêne, avec cette concentration particulièrement élevée en alcool. Si élevée, en fait, qu’on aurait presque tendance à évoquer un vin plus que capiteux, ici, plutôt qu’une bière.

À l’arrière de la bouteille, on évoque « un nez de pain rôti et de cacao », avec « une trame tartrique et oxydative couverte de cerises noires ». Sans prétendre à cette même connaissance des arômes et des nuances, force est d’admettre que le côté quasiment amer de cette bière surprend autant qu’il plaît, lors de la première gorgée. Et même lors des subséquentes. Et que ce petit goût de fruit noir est définitivement attrayant. Comme une promesse teintée d’une sourde menace, quelque chose qui attend au tournant pour prendre possession de votre âme.

Pour une bière à la teneur en alcool si forte, le goût en est presque sirupeux, et peut s’avérer traître. Non pas que l’on veuille échapper à la tentation, bien entendu… Après tout, les conséquences d’un peu trop d’enthousiasme, dans la dégustation de cette Adeptus Tenebris, sont autrement moins graves que le fait de se faire coincer par l’un des nombreux ennemis de la série Outlast.

On admettra avec grand plaisir que Le Trou du diable a franchement réussi son coup avec une bière rafraîchissante, mais aussi tout autant doucereuse que goûteuse. À boire entre amis, quand il sera possible de les voir, ou seul, potentiellement dans le noir.

Abonnez-vous à l’infolettre!


Autres contenus:

Saporem donne dans la viande végétale avec le Steak Caché

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme.

Répondre