Barotrauma, la balade dans les profondeurs

0

Avez-vous ce qu’il faut pour triompher des horreurs des océans d’Europe? Barotrauma, un simulateur de sous-marin développé par FakeFish et Undertow Games, et publié par Daedalic Entertainment, propose une expérience pour les amateurs de gestion et d’aventure. Sans oublier l’horreur, omniprésente dans les sombres mers de ce satellite de Jupiter.

Depuis que le genre a été immortalisé par l’excellent Faster Than Light (FTL) de Subset Games, la simulation du commandement d’un engin, soit-il spatial ou sous-marin, dans le cas qui nous préoccupe, a fait quantité de petits. Impossible de nier, après tout, l’attrait parfois irrésistible du contrôle minutieux d’une machinerie complexe. Qu’il s’agisse d’une chaîne de montage, même, comme dans Factorio, ou encore Satisfactory, ou encore un grand morceau de métal circulant dans le noir, prêt à en découdre, on en redemande.

La prémisse de Barotrauma avait donc tout pour séduire: une planète mystérieuse dont les océans inconnus regorgent de dangers, mais aussi, potentiellement, de trésors; un système de gestion réparti en divers rôles, notamment celui de capitaine, bien sûr, mais aussi des mécaniciens, des gardes de sécurité, des médecins, etc., et une complexité suffisamment importante pour qu’on ait envie d’y replonger régulièrement pour découvrir de nouveaux aspects du titre.

Présentement disponible en accès anticipé, le titre est certainement ambitieux: les mécaniques à maîtriser sont nombreuses, et s’il est possible d’effectuer des tâches normalement réservés à une autre classe de personnage, par exemple d’effectuer des réparations d’urgence en cas de besoin, il faudra nécessairement compter sur ses confrères (des partenaires humains, ou encore des membres d’équipage joués par l’intelligence artificielle) pour parvenir à bon port. Certaines actions sont d’ailleurs réservées à des classes spécifiques, et le jeu lui-même propose d’inviter un maximum de 10 autres joueurs pour s’assurer qu’un sous-marin fonctionne correctement. On peine à imaginer la discipline nécessaire pour diriger tous ces gens.

Les problèmes de Barotrauma sont malheureusement nombreux. Certains peuvent être imputés au fait que le titre soit encore en développement, notamment le fait que les contrôles tiennent automatiquement pour acquis que la langue française utilisée dans Windows, par exemple, implique que le joueur se trouve en France, et que les commandes doivent donc être celles qui sont calquées sur un clavier AZERTY. Ou encore le fait que le texte affiché à l’écran est beaucoup trop petit, que ce soit en résolution 4K, ou simplement en 1080p.

Ce qu’on pardonne moins, cependant, ce sont les instructions vagues, d’abord, lors des trop nombreux tutoriels… Ainsi que la multiplication des interfaces de commande pour accomplir trop de gestes à la fois. Veux-tu utiliser le bouton gauche de la souris? Le droit? La molette? Une ou plusieurs touches du clavier? Le tout en même temps? Il est déjà complexe et difficile de maîtriser tous ces boutons, et aucune urgence ne s’est encore manifestée…

Une fois l’aventure lancée, on a aussi l’impression que l’expérience est incomplète. Même à 10% de niveau de difficulté, il n’est pas rare que des créatures attaquent très rapidement le sous-marin et provoquent des fuites qui feront en sorte que l’équipage finira par se noyer, quand il ne va pas mourir sous la pression soudaine de l’eau, ou dévoré par lesdites créatures marines. Et il est franchement peu agréable d’être pris au dépourvu et de perdre la partie après seulement quelques minutes de jeu.

Peut-être que la chose devient moins difficile à la cinquième, ou encore à la dixième partie. Mais la complexité semble forcée, destinée à des amateurs si mordus de gestion pure et dure qu’il vaut probablement, au moins, attendre la fin de l’accès anticipé pour espérer retrouver un jeu ne serait-ce qu’un peu agréable.

Barotrauma

Développeurs: FakeFish et Undertow Games

Éditeur: Daedalic Entertainment

Plateforme: Windows, MacOS, Linux (testé sur Windows / Steam)

Jeu disponible en français (interface et sous-titres)

Vous voulez vous procurer ce jeu? Achetez-le sur Humble Bundle!


Autres contenus:

L’horreur spatiale de Void Bastards

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme.

Répondre