The Hunt, ou la nouvelle lutte des classes

0

Damon Lindelof et Nick Cuse, les géniaux créateurs des séries télévisées Leftovers et Watchmen, s’inspirent à nouveau des travers de la société américaine dans The Hunt, une fable caustique disponible cette semaine en 4K, Blu-ray et DVD.

Depuis des mois, parmi les nombreuses théories du complot circulant sur Internet, l’une des plus populaires (et des plus partagées) est celle du « Manorgate », qui veut que les élites mondialistes se réunissent régulièrement dans un luxueux manoir du Vermont pour pratiquer, littéralement, la chasse à l’homme. Quand 11 personnes, dont des climatosceptiques, des racistes, des pro-vie, des homophobes, des rednecks sans éducation et autres « déplorables » (selon l’expression consacrée par Hillary Clinton pour décrire les électeurs de Donald Trump) se réveillent au beau milieu d’un champ après avoir été drogués et kidnappés, et qu’ils se voient traqués par un ennemi invisible comme du simple gibier de potence, la thèse des conspirationnistes deviendra malheureusement une réalité pour le groupe, qui devra unir ses forces s’il souhaite se tirer vivant de cette fâcheuse situation.

La pochette du boîtier

Nous vivons vraiment une drôle d’époque, où les théories les plus farfelues et ridicules, comme celle du « Pizzagate », qui allègue que des Démocrates influents se réunissent dans des sous-sols de pizzérias pour s’adonner à du trafic humain et de la pédophilie, ou encore celle prétendant que Bill Gates a créé le coronavirus dans le but d’injecter la population mondiale avec une micropuce cachée dans un éventuel vaccin, obtiennent une grande crédibilité auprès d’une frange de la population grâce aux réseaux sociaux, et en s’inspirant du climat politique toxique chez nos voisins du Sud et de la fissure idéologique de plus en plus grande entre la droite et la gauche américaine, le film The Hunt propose une allégorie décapante sur la société actuelle.

Bien que sa trame narrative soit simple et linéaire, The Hunt est une œuvre éminemment politique, qu’on pourrait qualifier de « thriller social ». Puisque son scénario se moque autant de la rectitude d’une certaine gauche que des militants de droite convaincus que les victimes des tueries de masse sont en fait des « acteurs de crise », le film (qui référence à de multiples reprises le roman La Ferme des animaux de George Orwell) risque d’offusquer ceux et celles qui prennent tout au premier degré, peu importe leurs allégeances idéologiques, et c’est sans doute ce qui explique qu’il soit aussi controversé, mais au-delà d’une simple histoire de chasse à l’homme, le long-métrage possède un humour très noir, qui l’éloigne du militantisme pour lui donner un aspect foncièrement divertissant.

Image tirée du film

La réalisation de Craig Zobel, qui signe ici son premier long-métrage, est utilitaire, mais efficace. Homme éborgné par un talon aiguille, éclaboussures de cervelle, corps pulvérisé par une grenade, la violence est omniprésente, mais d’une manière tellement exagérée qu’elle en devient caricaturale, et comique. The Hunt inclut de nombreuses vedettes parmi sa distribution, dont Emma Roberts, Justin Hartley, Ike Barinholtz, Ethan Suplee ou le musicien et acteur Sturgill Simpson, mais il vaut mieux ne pas trop s’attacher à leurs personnages, puisqu’aucun d’entre eux ne survivra très longtemps. Incarnant Athena, la richissime organisatrice de cette odieuse chasse, Hilary Swank dispose d’un peu plus de temps d’écran, mais l’étoile du film revient assurément à Betty Gilpin, et sa performance dans la peau de Crystal, un personnage féminin à la frontière entre folie et détermination brute, élève le long-métrage.

La version Combo Pack inclut le film sur disque Blu-ray et DVD, et s’accompagne d’un code pour télécharger une copie numérique. S’il n’est pas particulièrement généreux en termes de quantité, le matériel supplémentaire est pertinent, et vaut le détour. Dans la première revuette, les producteurs, le réalisateur et les scénaristes expliquent leurs intentions avec cette farce politique. La seconde revuette collige les nombreuses scènes de mort, dévoilant les effets spéciaux utilisés pour les réaliser, tandis que la dernière s’attarde aux coulisses de l’affrontement final entre Athena et Crystal et son décor, spécialement conçu pour rehausser la chorégraphie du combat à mort concluant le long-métrage.

Contrairement à The Purge, qui se contente de la violence de son spectacle, The Hunt a quelque chose à dire, en plus de posséder une bonne dose d’humour vitriolique, et si vous appréciez autant l’action que la satire sociale, ce long-métrage est fait pour vous.

7.5/10

The Hunt

Réalisation : Craig Zobel

Scénario : Nick Cuse et Damon Lindelof

Avec : Betty Gilpin, Hilary Swank, Ike Barinholtz, Wayne Duvall, Ethan Suplee, Emma Roberts et Sturgill Simpson

Durée : 89 minutes

Format : Combo Pack (Blu-ray + DVD + copie numérique)

Langue : Anglais, français et espagnol

Encouragez-nous sur Patreon!


Autres contenus:

Birds of Prey: les drôles de dames de DC Comics

Partagez

À propos du journaliste

Patrick Robert

Cinéma, musique, jeux vidéo ou bandes-dessinées, Patrick partage sa passion pour la culture populaire depuis plusieurs années à travers les critiques, les entrevues, ou les textes d’actualité qu’il signe pour de nombreux médias, parmi lesquels le blogue de Ztélé, La Vitrine, Le Coin du DVD, et évidemment, Pieuvre.ca.

Répondre