Everspace 2 et les tribulations galactiques

0

Il y a des jeux se déroulant dans l’espace, et il y a Everspace 2. Loin d’un Elite Dangerous, par exemple, ou même quelque peu éloigné de son prédécesseur, Everspace 2, développé par Rockfish Games, en est malheureusement toujours à l’étape de la version alpha – ici qualifiée de « prototype ». Malgré tout, le jeu s’annonce particulièrement prometteur, en construisant sur les bases jetées par le premier titre de la série, tout en offrant des améliorations largement appréciées.

Sorti en 2016, Everspace avait surpris et conquis le coeur de bien des joueurs en mêlant un côté action très « arcade », avec ses combats effrénés, et un aspect rogue-lite avec un niveau de difficulté relativement élevé qui ne laissait que peu ou pas de temps pour reprendre son souffle entre deux affrontements. Pire encore, en un sens, on avait ajouté à l’ensemble le côté « poursuite » qui était l’une des forces de Faster Than Light, où les ennemis s’approchaient constamment de nos héros, forçant le joueur à choisir entre l’exploration systématique et la rapidité pour parcourir le plus de distance possible, et ainsi se rapprocher de son objectif, quitte à se retrouver devant le vaisseau-mère ennemi en étant mortellement sous-équipé. Ici, si l’action était en temps réel, ce sentiment d’urgence se manifestait par l’apparition d’ennemis progressivement plus puissants, et donc plus menaçants.

Dans le « prototype » d’Everspace 2, cette obligation de progression a disparu, du moins temporairement. Le jeu passe ainsi en « monde ouvert », où il est possible d’explorer et d’effectuer des missions à sa guise. Bien entendu, il est toujours nécessaire de se déplacer d’une « région » spatiale à une autre, mais l’expérience actuelle est beaucoup plus « détendue ». D’autant plus que la difficulté semble avoir été largement réduite. Est-ce uniquement pour la version en développement? Les choses se complexifieront-elles en décembre prochain, date présumée de la sortie du jeu en accès anticipé? Quoi qu’il en soit, le prototype actuel du jeu donne amplement le temps d’explorer chacun des quelques emplacements disponibles, et de se mesurer aux ennemis les plus répandus, le tout sans risquer de devoir recommencer son odyssée du début en cas d’explosion inopinée.

Franchement magnifique, cette version en développement d’Everspace 2 est autant, sinon encore plus fluide que le précédent titre. Voilà probablement, d’ailleurs, ce qui fait la force de la série: cette possibilité de passer sans problème de l’exploration au combat, puis de retourner à l’exploration, ou à l’exploitation des ressources, sans perdre un seul instant. Oui, le jeu ne prétend aucunement être une simulation, comme peut l’être, dans une certaine mesure, Elite Dangerous, justement. Aucun besoin de dépenser 150$, voire davantage, pour s’équiper d’un ensemble de manette des gaz et de manche à balai pour jouer à Everspace 2: le clavier et la souris sont amplement suffisants. Ce n’est pas pour rien, non plus, que le jeu a également été rapidement transposé sur les consoles.

Il faudra attendre encore plusieurs mois pour pouvoir officiellement mettre la main sur ce prochain titre de Rockfish Games. Et encore, ce sera en accès anticipé, avec d’autres changements à venir au cours des mois, et peut-être des années à venir. Malgré tout, Everspace 2 est franchement particulièrement prometteur, et il serait bête de se priver de ce bijou en devenir.

Everspace 2

Développeur et éditeur: Rockfish Games

Plateforme: Windows (Steam)

Jeu disponible en français (interface et sous-titres)


Autres contenus:

Someday You’ll Return, le jeu qui voulait être bien des choses

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme.

Répondre