À 25 ans, Druide informatique voit grand

0

Druide informatique soufflait récemment ses 25 bougies. Pour l’occasion, l’éditeur lançait en grande pompe la 10e version de son produit phare, le correcteur orthographique Antidote, mais aussi une nouvelle déclinaison de l’outil d’apprentissage Tap’Touche. Et ce n’est qu’un aperçu des nouveautés à venir, nous assure-t-on.

Pour sa 10e version, donc, Antidote prend le chemin du service logiciel. Intitulé Accès Tout Antidote (ATA), ce nouveau programme, dont le prix sera dévoilé l’an prochain, permettra aux utilisateurs de synchroniser leurs préférences, mais aussi leurs dictionnaires personnalisés et autres modifications sur toutes les plateformes où se trouvent les versions liées à une même clé d’activation.

Nouveauté majeure incluse dans ce programme: la possibilité d’accéder à Antidote en version web. Le correcteur, par exemple disponible sous la forme d’une extension pour le navigateur Chrome, ne devra donc plus être obligatoirement installé sur un ordinateur pour fonctionner.

« L’idée du forfait par abonnement s’imposait un peu en raison d’Antidote web », explique au bout du fil André d’Orsonnens, cofondateur et chef de la direction de Druide informatique.

« Il reste très peu d’entreprises de logiciels qui offrent du soutien technique par téléphone. Nous avions effectué un inventaire auprès d’autres compagnies, et moins de 30% d’entre elles offraient toujours ce genre de service. Notre nombre d’utilisateurs a d’ailleurs explosé: nous en sommes à 1,4 million d’utilisateurs – et c’est un chiffre conservateur, parce que nous comptons les licences permettant l’installation du programme à trois endroits différents. »

Tout cela, explique M. D’Orsonnens, « entraîne une charge énorme ». Comment faire pour maintenir ce service d’aide téléphonique? La solution, pour Druide informatique, consiste à offrir ledit service d’aide gratuitement pendant un an, puis de demander un abonnement annuel.

Outre ce soutien technique, un abonnement donnera droit aux mises à jour, ainsi qu’aux futures versions d’Antidote. Plus besoin, donc, d’acheter une nouvelle version  à chaque nouveau lancement: il suffira de conserver son abonnement pour obtenir la nouvelle déclinaison du correcteur orthographique.

Toujours selon André d’Orsonnens, ces ajouts au programme Accès Tout Antidote – il n’était pas question de réclamer des frais uniquement pour le soutien technique, explique-t-il – permettront de séduire la moitié des clients de Druide informatique, soit Monsieur Madame Tout-le-monde. Car si le réflexe de souscrire à un service de maintenance est largement développé en entreprise, les consommateurs citadins, eux, sont moins portés à le faire.

Il faudra donc attendre l’an prochain pour connaître les modalités de cet abonnement. En attendant, Antidote 10 débarque avec sa panoplie de mises à jours, correctifs et autres améliorations. Une meilleure détection des fautes, bien sûr, mais aussi un meilleur outil de traduction de l’anglais vers le français, et inversement, après l’inclusion fort remarquée de la langue de Shakespeare dans la version 9 du logiciel. Outil de référence sans égal au Québec comme ailleurs dans la francophonie, Antidote semble donc vieillir comme du bon vin: après 25 ans, le résultat est encore plus agréable.

La version 10 d’Antidote se détaille à 130$, et comprend la possibilité d’utiliser une même clé pour trois installations différentes. À noter qu’une simple mise à jour en anglais et en français, vendue pour 100$, est livrée avec les versions électroniques de deux romans publiés aux Éditions Druide.


Autres contenus:

MSI cible les créateurs avec de nouveaux ordinateurs portables

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme.

Répondre