Gammes athlétiques – S’entraîner en bipède

0

À l’origine du sport, l’athlétisme comprend une série d’exercices permettant de maximiser la performance. Le guide illustré Gammes athlétiques pour le sportif: améliorez votre condition physique, paru aux éditions Amphora rassemble les gammes techniques afin que chacun les adapte à son entraînement personnel.

En tant que bipède, l’humain gère constamment son équilibre dans ses déplacements à travers deux modes de locomotion: la marche et la course. Pourtant, il serait faux de penser que les bases motrices sont totalement innées ou naturelles. Il est important que le sportif favorise en permanence l’installation de ces gammes techniques et leur perfectionnement afin de les automatiser pour se concentrer aux autres mouvements de l’activité qu’il pratique.

«… la répétition la plus méticuleuse possible me permet d’assimiler une gestuelle idéale que je peux reproduire pendant le saut, notamment sur la course d’élan qui est très importante», affirme le champion olympique de saut à la perche, Renaud Lavillenie.

Améliorer la qualité de pied, le gainage du bassin ou à servir d’échauffement ciblé, les exercices proposés dans le livre contribuent à maximiser le rendement dans la pratique de sports aux diverses exigences. Pensons aux séquences de foulées comme dans les sports de raquette, des impulsions comme au volleyball ou au basketball et des montées de genoux comme dans les sports de combat. Pour la course, ce travail permet de lutter contre l’augmentation du temps de contact au sol.

Après avoir découpé le mouvement de la course et illustré les muscles sollicités dans l’articulation, les experts proposent de multiples variantes à ajuster. Ainsi, le sportif a le loisir de créer son propre parcours tenant compte de la diversité des reliefs. Gradins, marches, poutre, trampoline, piscine altèrent l’entraînement à la course. Pourquoi ne pas profiter des possibilités qu’offre un milieu naturel comme la plage?

Exercices pour la cheville et muscles de l’articulation du genou

Il n’y a pas que les reliefs puisqu’une foule d’accessoires ont été mis au point pour parfaire le travail des gammes techniques, dont plusieurs semblent insolites: bulgarian bag, bosu, aquahit ou parachute. L’air qui s’engouffre dans la voile de ce parachute que l’on attache à la ceinture derrière soi peut créer des déviances latérales permettant de solliciter intensément le gainage et l’équilibre. La résistance varie selon le modèle; il vient en 4kg, 6kg ou 10kg.

«La maîtrise de l’intensité du geste au moment de l’échauffement est essentielle, et cette réalisation permet à l’athlète de rentrer dans son activité non seulement physiquement, mais également mentalement via les sensations qu’il va ressentir…», affirme la championne paralympique en athlétisme, Marie-Amélie Le Fur.


Autres contenus:

Où : l’abstraction du futur

Partagez

À propos du journaliste

René-Maxime Parent

Rédacteur en chef de la section Société, René-Maxime Parent s’est joint à Pieuvre.ca en 2014. Sa couverture de l’actualité internationale se partage entre l’Amérique latine et la Scandinavie. Son intérêt pour les arts visuels, le cinéma et l’architecture le conduit à parcourir la métropole québécoise régulièrement.

Répondre