Musique – Une touche bien personnelle

0

Il arrive parfois qu’à l’écoute d’un nouvel enregistrement d’une œuvre célèbre on ait l’impression d’avoir entendu la même chose un bon nombre de fois. Dans cette nouvelle parution des Nocturnes de Chopin, nous échappons heureusement à cette sensation.

En effet, les choix artistiques que nous propose Fazil Say nous indiquent clairement que le pianiste a fait de l’interprétation de ces œuvres, une affaire personnelle. Pas comme une revanche, bien sûr, mais plutôt comme un cadeau qu’il fait aux mélomanes et sans doute à lui-même.

Parmi ces choix, on retrouve l’ajout d’ornementations, à la manière, pourrait-on dire, des improvisateurs de l’époque baroque. Et qui dit ornementations, dit aussi vélocité et virtuosité, deux qualités qui ne manquent pas ici. Mais Say ne se contente pas d’ajouter des notes, il est aussi capable de ralentir le tempo, un peu comme le faisait si bien Claudio Arrau, mais, encore là, avec son propre style. C’est Chopin, c’est archiconnu, mais c’est aussi nouveau.

Pour ce nouvel album, le musicien turc a choisi à nouveau de s’associer à Warner, chez qui il a déjà enregistré l’intégrale des sonates de Mozart. On peut déjà parler de versatilité, car le pianiste est certainement aussi à l’aise dans le répertoire de Chopin que dans celui de l’Autrichien.

Il est dommage que la qualité du son de l’enregistrement ne soit pas tout à fait à la hauteur de la qualité de l’interprétation (les graves sont un peu lourds, un peu sourds) mais le tout demeure un excellent choix et je recommande de lui faire une place dans votre discothèque.

Partagez

À propos du journaliste

Martin Prévost

Martin Prévost fréquente la scène culturelle montréalaise depuis plus de trente ans. À titre de chroniqueur culturel, il a collaboré au magazine Paraquad durant deux ans et il est un fidèle de Pieuvre.ca depuis ses débuts. Ses intérêts vont du design à la danse contemporaine en passant par les arts du cirque, la musique du monde, la littérature, le théâtre, les arts visuels et le cinéma. Musicien amateur, il consacre la plupart de ses interventions pour Pieuvre.ca à la musique classique, de la musique de chambre à l’opéra.

Répondre