Offensive Combat: Redux, le jeu ayant la maturité de son public

0

Trois ans après la fermeture de sa version originale, un jeu de tir à la personne multijoueurs se jouant à travers un navigateur web, Offensive Combat rebondit sur la plateforme Steam en version Redux, et bien honnêtement, on se demande un peu ce qu’on allait faire dans cette galère.

Se présentant comme particulièrement irrévérencieux, et permettant – et je cite! – de Pwn  ses ennemis (traduction libre: d’écraser la compétition), Offensive Combat: Redux est depuis peu disponible en version beta. Pourquoi? Nul ne sait. Le jeu a-t-il un intérêt? Nul ne le sait non plus.

Qu’on se le dise: le titre développé par ThreeGates AB n’est pas foncièrement mauvais, du moins sur le plan visuel. Les décors sont imaginatifs, les cartes sont quand même relativement bien conçues, et puisque le jeu tourne autour de l’idée de pouvoir personnaliser son avatar de façon très importante, les choix abondent.

Non, le problème, avec ce jeu, c’est qu’il ressemble à tous les autres jeux du genre. Pas assez sérieux pour les professionnels, pas assez réaliste pour les amateurs de Call of Duty et compagnie, le titre dérive lentement dans une mer de jeux tous identiques, où les mouvements sont similaires, où les mécaniques sont les mêmes, et où, ultimement, l’intérêt est quasi-inexistant.

Alors que cette phase de test ne doit durer que quelques jours (la clé de produit a été fournie par une entreprise de relations de presse), on se demande bien ce que les développeurs pourraient changer à leur jeu pour l’empêcher de sombrer dans les abîmes de Steam, où se retrouvent tous les jeux à demi ou carrément oubliés. Oh, on offre la possibilité de tea-bagger son adversaire! Mais une fois que vous aurez collé vos testicules numériques dans le visage d’un joueur récemment abattu par vos soins, le côté comique de la chose disparaîtra tout aussi vite qu’il était apparu.

Offensive Combat: Redux aurait pu se rattraper du côté de la personnalisation. Après tout, l’un des facteurs expliquant la popularité de Team Fortress 2, par exemple, ou encore d’Overwatch est la capacité d’obtenir, si l’on persévère et que l’on gagne en expérience, de nouvelles armes, des costumes, des poses spécifiques… Offensive Combat: Redux offre bien de personnaliser son personnage et ses armes, mais tout cela s’effectue via un magasin bête comme tout. Ces déguisements supplémentaires ne s’obtiennent donc pas en tuant des adversaires ou en atteignant des objectifs, mais plutôt en récoltant les fruits de ces meurtres ou de ces cases cochées sur une liste. La différence est subtile, mais elle est bien présente.

Pire encore, il semble y avoir deux types de monnaies dans le jeu. Et qui dit deux types de monnaies dit microtransactions…

Correction (en date du 20 août 2017): selon un message transmis par un membre de l’équipe de développement, il n’y aura pas de microtransactions dans Offensive Combat: Redux.

À moins d’un revirement majeur, Offensive Combat: Redux est à fuir aussi vite que possible. Les alternatives franchement meilleures ne manquent pas!

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme.

Répondre