Plein les oreilles, le goût et la vue au Festival international du Domaine Forget

0

À l’occasion de sa 39e édition, le Festival international du Domaine Forget et son ambassadrice Marie-Nicole Lemieux prévoient nous en mettre non seulement plein les oreilles, mais aussi plein la vue et plein le goût.

Commençons par le goût. C’est le plus que réputé chef, Jean Soulard, qui assurera l’animation de deux concerts-dégustation au menu desquels se retrouveront des spécialités charlevoisiennes. En plus de ces deux occasions de se mettre la gastronomie en bouche et la musique aux oreilles, s’ajoutent les brunchs-musique, toujours aux saveurs de Charlevoix, mais avec des accents musicaux très variés, allant du jazz fusion au flamenco en passant par les classiques renouvelés et la bossa-nova.

Continuons avec la vue et les 16 œuvres monumentales présentées dans le cadre de la Biennale 2015-2017 Sculptures en Charlevoix. Plaisirs visuels auxquels s’ajoutent la présentation du film Le jardinier, du réalisateur Sébastien Chabot ainsi que l’unique présentation de la danseuse Anne Plamondon, dans une mise en scène de Marie Brassard.

Et terminons avec les oreilles. Enfin, il est peut-être présomptueux de prétendre terminer, car la programmation estivale du Domaine Forget semble ne pas avoir de fin. Juste la liste des séries est déjà longue: Orchestres grandeur nature, les Grands rendez-vous, Série signature, Fougue et passion, Concerts apéro, Prélude à l’été et Soirées jazz et populaire. En tout, pas moins de 29 concerts ! Et la liste des interprètes est encore plus longue, bien sûr. Des sommités telles que Louis Lortie, pianiste; des vedettes établies comme les Midori, violon, et Alexandre Tharaud, pianiste et des virtuoses d’ici dont les Valérie Milot, harpe et Stéphane Tétreault, violoncelle. De grandes formations aussi, dont les Violons du Roy, sous la direction de Mathieu Lussier puis de Bernard Labadie, l’Orchestre de la Francophonie et l’Orchestre symphonique de Québec. Quant aux œuvres, elles sont variées et se font se côtoyer les Brahms, Fauré, Gounod, Bach, Stravinski et bien d’autres.

Ceci n’est qu’un aperçu du vaste et très diversifié programme du Festival qui se tiendra du 17 juin au 20 août, dans le décor très appréciable de Saint-Irénée.  Visitez le site du Domaine Forget pour connaître tous les détails de la programmation.

Partagez

À propos du journaliste

Martin Prévost

Martin Prévost fréquente la scène culturelle montréalaise depuis plus de trente ans. À titre de chroniqueur culturel, il a collaboré au magazine Paraquad durant deux ans et il est un fidèle de Pieuvre.ca depuis ses débuts. Ses intérêts vont du design à la danse contemporaine en passant par les arts du cirque, la musique du monde, la littérature, le théâtre, les arts visuels et le cinéma. Musicien amateur, il consacre la plupart de ses interventions pour Pieuvre.ca à la musique classique, de la musique de chambre à l’opéra.

Répondre