Munchkin Panic: sauvez le château. Trahissez vos amis

0

Combiner un jeu collaboratif avec un jeu compétitif où tous les coups sont permis: l’idée pourrait sembler saugrenue, mais les gens de chez Fireside Games ont néanmoins tenté le coup avec Munchkin Panic, un jeu de plateau mélangeant l’iconique jeu de cartes Munchkin et Castle Panic, un jeu coopératif publié chez le même éditeur.

Autour d’un château qu’il faut défendre à tout prix, voilà que des monstres sortent de la forêt et se dirigent lentement mais sûrement vers le centre du plateau, où se trouvent nos vaillant défenseurs. Mais, surprise! Plutôt que d’affronter des créatures plus génériques, voilà que les monstres sont en fait une plante en pot, un nez géant qui flotte, ou encore un dragon au plutonium. Et que dire du terrifiant vendeur d’assurance!

Les amateurs du jeu de rôle humoristique Munchkin, un titre développé par Steve Jackson où les joueurs tentent de monter le niveau en créant des personnages abracadabrants et en affrontant des monstres tout aussi fous, se retrouveront ici en terrain connu. Les gens de chez Fireside Games ont en effet repris le concept de base de leur jeu Castle Panic, où l’on se coordonne pour attaquer les monstres avançant lentement vers le précieux château, mais y ont saupoudré une bonne dose de Munchkin: comme précédemment indiqué, les monstres sont directement repris du jeu de Steve Jackson, ainsi que certaines cartes utilisées pour améliorer ou empirer la situation, au besoin.

Parmi les nouveautés « importées » de Munchkin, on constate qu’il est maintenant possible de nuire à ses collègues en leur imposant des malédictions, ou en leur volant des objets. Il est probablement paradoxal d’inclure une notion de lutte intestine alors que le jeu s’appuie sur la notion de collaboration entre les joueurs, mais puisque cette version du jeu reprend le concept de « meilleur défenseur » que l’on retrouve dans Castle Panic – soit que le joueur ayant accumulé le plus de points en fonction des monstres tués l’emporte -, ajouter la possibilité de nuire à ses compatriotes va de soi.

On ne trouvera toutefois pas, dans ce Munchkin Panic, l’esprit retors du jeu de cartes de Steve Jackson: le titre continue de tourner très majoritairement autour de Castle Panic, et s’adresse principalement à ceux désirant jouer à un titre relativement léger. Mais le fait d’être léger, et donc facile à comprendre, ne veut toutefois pas dire que défendre le château sera aisé. Après tout, les monstres sont têtus, et il faudra une importante collaboration entre les joueurs pour y parvenir. Et après avoir joué à deux, puis à trois joueurs (le titre est prévu pour un à six participants), il ne fait aucun doute que la difficulté est pratiquement inversement proportionnelle au nombre de participants.

Côté matériel, les différents jetons, cartes et autres pièces semblent tous être de bonne qualité, et le jeu est livré avec les composantes déjà classées dans divers sacs refermables en plastique. On trouve aussi un sac en toile dans lequel iront les monstres qu’il faudra tour à tour piger et placer en bordure de la forêt, tout autour du château menacé.

Il y a peu d’autres choses à ajouter, en fait. Munchkin Panic est un jeu agréable, bien conçu, aux couleurs vibrantes… le genre de titre parfait pour préparer le terrain avant un autre jeu probablement plus complexe. Mieux encore, s’il est vrai que les connaisseurs de Munchkin se retrouveront en terrain connu, il n’est aucunement nécessaire de connaître cet univers pour apprécier la création de Fireside Games.

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme.

Répondre