Espace Libre lance sa saison 2017-2018 sous le thème de l’inclusion

0

Lundi soir dernier, le directeur artistique et codirecteur général d’Espace Libre, Geoffrey Gaquère, a dévoilé une programmation théâtrale qui promet d’être unique, diversifiée et inclusive pour sa saison 2017-2018.

Pour l’occasion, les créateurs et les artistes se sont réunis à l’Astral 2000 pour présenter un avant-goût des œuvres proposées au cours de la prochaine année. Au total, douze spectacles sont prévus sur la scène du 1945 rue Fullum dont neuf en diffusion et trois concoctés par ses compagnies résidentes soit Nouveau théâtre expérimental (NTE) et Omnibus le corps du théâtre.

Malgré le manque de financement que les entreprises culturelles doivent surmonter depuis plusieurs années au Québec, Espace Libre réussit à se démarquer de manière exceptionnelle par son action citoyenne et sociale afin de rendre la culture accessible à tous. En plus d’offrir des billets au rabais pour les résidents du quartier Centre-Sud, la compagnie théâtrale montréalaise s’implique énormément auprès de sa communauté. Que ce soit par le biais de leur comité spectateur, qui bénéficie de passeports de saison, ou par la tenue d’ateliers gratuits de mouvement, d’impro ou de jeu, ses initiatives permettent de démocratiser cet art et de donner à tous une chance d’y participer et d’y contribuer.

C’est dans cet esprit qu’Espace Libre a décidé d’ouvrir sa nouvelle saison avec son troisième spectacle de quartier qui s’inscrit cette fois dans le cadre du 375e anniversaire de Montréal: Camillien Houde, « Le p’tit gars de Sainte-Marie ». Il s’agit d’un hommage à l’ancien maire de la métropole qui fut l’un des premiers politiciens d’envergure du Québec issu d’un milieu défavorisé. Mais, qu’est-ce qu’un spectacle de quartier? Geoffrey Gaquère s’explique: « Le spectacle de quartier est une œuvre théâtrale qui est créée par des artistes professionnels avec la collaboration étroite des citoyens du Centre-Sud de Montréal. » Le texte est signé par nul autre qu’Alexis Martin et sera interprété par Josée Deschênes, Johanne Haberlin, Pierre Lebeau, Jacques L’heureux, Didier Lucien, Évelyne Rompré ainsi qu’une vingtaine de citoyens du quartier, le tout mis en scène par Daniel Brière et Geoffrey Gaquère. Sur réservation, ce spectacle à grand déploiement sera gratuit pour tous, du 22 août au 2 septembre prochain. Ainsi, Espace Libre donnera rendez-vous aux détenteurs de billet à compter de 18 h à la Place Joseph-Venne pour partir à la découverte historique du quartier grâce à la collaboration de l’Écomusée du fier monde qui mènera la foule au théâtre pour assister à la représentation. Puis, s’en suivra une marche aux flambeaux jusqu’au grand banquet qui se tiendra au Parc des Faubourgs, où se poursuivront les festivités avec de la musique, des spectacles pyrotechniques et un repas offert aux spectateurs sur place.

Pour sa part, Omnibus le corps du théâtre présentera du 12 au 23 septembre 2017 Contes à rendre (un interrogatoire). Une conception originale de Jean Asselin, Réal Bossé, Sylvie Moreau, Ludovic Bonnier, Mathieu Marcil, David Poisson et Charlotte Rouleau. Puis du 21 février au 17 mars 2018, les personnages pathétiques et spectaculaires de La recherche du temps perdu seront à l’honneur avec Dans la tête de Proust (pastiche, collage et fabulations). Un texte et une mise en scène de Sylvie Moreau.

Parmi les autres spectacles de sa programmation, Espace Libre se permet d’aborder des sujets épineux tels que: l’éthique soulevée par les progrès scientifiques et le transhumanisme avec Post Humain, les relations amoureuses complexes avec Dans le champ amoureux, la situation des exilés et des personnes vivant avec un handicap dans Dis Merci, les difficultés et les préjugés que subit par la communauté LGBT afro-américaine avec Black Boys, la situation précaire dans les réserves autochtones et des premières nations du Québec dans la pièce La cartomancie du territoire.

Aussi, ayant pour même père fondateur Robert Gravel, Espace Libre accueillera également ses cousins de la LNI lors d’une série de 10 représentations différentes chaque soir avec La LNI s’attaque aux classiques. Un concept qui permettra de connaître ou de redécouvrir les ouvrages de dix grands auteurs et dramaturges, dont Shakespeare, Molière, Ionesco, Sarah Kane, Robert Lepage, Michel Tremblay, Wajdi Mouawad, Carole Fréchette, Larry Tremblay et Michel-Marc Bouchard, revisités par l’improvisation de quinze comédiens de la LNI invités. « Il s’agit d’une proposition théâtrale qui s’adresse à la fois à ceux qui aiment le théâtre, à ceux qui ne connaissent pas le théâtre, c’est en fait une très bonne initiation à l’art théâtral. On en ressort moins niaiseux, souvent ému et impressionné par les improvisations de ces acteurs qui y mettent leurs tripes tous les soirs », souligne le directeur artistique Geoffrey Gaquère.

Pour clore sa saison, Espace Libre donnera carte blanche à NTE qui innovera avec un concept atypique et immersif présenté en collaboration avec Urbania et ICI ARTV. Alpha Omega racontera l’histoire d’un théâtre en crise d’identité et en difficulté financière qui tente de créer une nouvelle pièce qui fera courir les foules grâce à l’aide du public. Il s’agit d’une création originale de Daniel Brière, d’Alexis Martin et de Christian Vanasse. « On en fait un jeu, une sorte de série web. On va inviter les internautes à entrer dans un portail informatique dans lequel ils pourront collaborer avec les créateurs pour décider du scénario, des décors, de la musique, des costumes, et même écrire une partie des dialogues », détaille Alexis Martin. « L’idée est de contribuer à fabriquer un objet théâtral avec la collaboration du public. C’est vraiment une sorte d’expérience interactive » ajoute-t-il. Le thème proposé: dans une base futuriste située dans le nord du Québec, des chercheurs font la découverte de nouveaux métaux rares qui règleront tous les problèmes énergétiques de la planète, et c’est sous la forme d’un journal de bord que le récit évoluera.

Pour tout connaître sur la nouvelle programmation d’Espace Libre, consultez le site web: http://espacelibre.qc.ca

Partagez

À propos du journaliste

Geneviève Cournoyer-Scalise

Native de Montréal, Geneviève a étudié en journalisme à l'Université de Montréal. Elle s'intéresse aux sports, à la politique locale et internationale, à la culture, à l'histoire, au divertissement, au monde du voyage, à la technologie et aux jeux vidéo, sans oublier le plaisir coupable des nouvelles insolites.

Répondre