Psy malgré moi, ou les patients d’Ariane

0

Les éditions de la courte échelle lanceront bientôt le deuxième tome de la série Psy malgré moi, une série de chapitres racontant la vie d’Ariane, nouvellement arrivée dans une polyvalente de Montréal. D’un style direct et adapté aux réalités d’aujourd’hui, la série de Marie-Sissi Labrèche va droit au but.

Nouvelle élève, prise à partie par les « pitounes » de l’école, consacrée psy malgré elle par celle qui semble tout d’abord la brute de service… Ariane, 14 ans, n’en mène pas bien large. En plus, elle devra apprendre à vivre avec le deuil qui l’affecte durement, elle et sa famille.

Autant dire que l’auteure ne fait pas dans la dentelle, et que les sujets de préoccupation des jeunes filles d’aujourd’hui sont abordées de front, sans fioritures. Amour, grossesse, violence, abus, tout y passe. Écrit dans un style journal intime, Psy malgré moi n’est ni trop simpliste, ni trop complexe, et s’adapte adéquatement à son public, soit les douze ans et plus. Les épisodes, long d’une soixantaines de pages, se lisent bien et rapidement, et on se prend à s’attacher à l’héroïne. Non pas nécessairement parce qu’elle règle les problèmes des autres, mais parce qu’elle doit régler ses propres problèmes, et que ces derniers menacent régulièrement de la faire craquer.

L’environnement familial est également révélateur; petit frère envahissant, mère dépressive suite à la mort de sa plus vieille fille, père peu présent… on est loin de la famille parfaite, et cela ajoute de l’intérêt aux livres.

Bref, malgré le fait que ce journaliste soit un homme depuis longtemps sorti de l’adolescence, on aime et on en redemande.

Psy malgré moi aux éditions de la courte échelle, vol 1 en vente depuis le 24 novembre, vol 2 en librairie le 7 décembre.

Partagez

À propos du journaliste

Hugo Prévost

Cofondateur et rédacteur en chef de Pieuvre.ca, Hugo Prévost se passionne pour le journalisme depuis l'enfance. S'il s'intéresse surtout à la politique, à la science, à la technologie et à la culture, Hugo n'hésite pas non plus à plonger tête première dans les enjeux de société, l'économie ou encore les loisirs et le tourisme.

Répondre