Musique – Sensibilité et réunion de famille

1

En prévision du centième anniversaire de la mort de Claude Debussy, la maison de disques Erato publie un album de sonates et de trios du compositeur avec des interprètes de renom.

Renaud Capuçon, violon; Edgar Moreau, violoncelle; Bertrand Chamayou, piano; Emmanuel Pahud, flûte; Gérard Caussé, alto et Marie-Pierre Langlamet, harpe. Une distribution 100% française donc. Un brin de chauvinisme? Peut-être, mais n’y voyez là aucun compromis sur le talent. On pourrait chercher un bon moment pour trouver six musiciens qui comprennent aussi bien Debussy et son langage particulier.

Au programme:

  • Syrinx, L. 129;
  • Sonate pour violon en sol mineur, L. 140;
  • Sonate pour violoncelle en ré mineur, L. 135;
  • Sonate pour flûte, violon et harpe, L. 137;

et le Trio pour piano, violon et violoncelle en sol majeur, L.3, qui est sans doute la pièce maîtresse de cet album. Une pièce peu connue et rarement enregistrée. Heureusement ici qu’on a pris la peine de fouiller dans les œuvres de jeunesse. Premièrement, en raison de la qualité de l’interprétation, mais aussi parce que cette œuvre nous montre un Debussy très romantique qui évoluera beaucoup par la suite, sans toutefois renier ses origines.

La réalisation de cet album est à la hauteur de la réputation de la maison et les interprètes à la hauteur de la leur. Comme on sait, il y a rarement des débordements chez Debussy, tant tout y paraît calculé et recalculé jusqu’à temps d’atteindre, parfois, la perfection. Ainsi, les six interprètes ont certainement travaillé autant que le compositeur pour nous livrer un album intense, mais surtout plein de musicalité et de sensibilité. De la vraie dentelle! Peut très bien se passer en boucle dans la voiture, mais gagnerait à être écouté dans des conditions optimales: une bonne chaîne, de bons écouteurs et quelque chose de très bon à boire.


En complément:

Partagez

À propos du journaliste

Martin Prévost

Martin Prévost fréquente la scène culturelle montréalaise depuis plus de trente ans. À titre de chroniqueur culturel, il a collaboré au magazine Paraquad durant deux ans et il est un fidèle de Pieuvre.ca depuis ses débuts. Ses intérêts vont du design à la danse contemporaine en passant par les arts du cirque, la musique du monde, la littérature, le théâtre, les arts visuels et le cinéma. Musicien amateur, il consacre la plupart de ses interventions pour Pieuvre.ca à la musique classique, de la musique de chambre à l’opéra.